AccueilRestez informésRevue de presseDl du 16/11/2013

Dl du 16/11/2013

Le 6 novembre, elle était dans une grande surface, en Savoie, lorsqu’elle s’est volatilisée Disparue pendant ses courses

D’importants moyens humains ont été engagés pour retrouver la septuagénaire. Photo DL/Sylavin MUSCIO

Une septuagénaire était sur le parking d’un supermarché qui se situe le long de la rivière l’Arc. La thèse privilégiée par les enquêteurs est celle de la chute accidentelle dans l’eau…

Depuis le 6 novembre, un mari de 83 ans est sans nouvelles de sa femme, Marie Masella, 78 ans. Ce jour là, le couple, originaire de Bessans, était venu faire ses courses dans une grande surface de Fourneaux, en Maurienne. Vers 16 heures, le couple est sur le parking. Marie Masella se rend derrière une haie, le long de la rivière l’Arc, qui longe le secteur. Son mari la suit des yeux, charge la voiture et se retourne à nouveau. Il ne la voit plus. Affolé, il prévient les secours. Une chaussure de ville est trouvée sur les rives de l’Arc en contrebas de l’endroit où se tenait sa femme. Ce 6 novembre, il a plu toute la journée, l’herbe est glissante et le débit de l’Arc est élevé. Pour les enquêteurs, « la thèse privilégiée est celle de la chute accidentelle, tous les éléments nous orientent vers ce scénario ». Le soir même, une trentaine de sapeurs pompiers, une vingtaine de gendarmes, des plongeurs et l’hélicoptère du Détachement aérien ratissent les rives de la rivière et sondent son lit. Le mari, choqué, a été transporté à l’hôpital. Depuis, il est pris en charge par sa famille. Des recherches vaines Les deux jours suivants, de nouvelles recherches sont menées : plongeurs, hélicoptère et gendarmes sont mobilisés pour tenter de retrouver le corps de la septuagénaire. Des opérations menées en coordination avec EDF puisque le barrage du Freney, situé en contrebas du lieu de l’accident, permet d’abaisser le niveau de la rivière pour visualiser au mieux le fond. Cette semaine, de nouvelles investigations ont été menées mardi et hier, vendredi. Pour les enquêteurs, c’était une journée importante : « A partir de lundi, en raison de contraintes techniques, EDF va devoir ouvrir les vannes du barrage. Aujourd’hui (hier), nous avons bon espoir de la retrouver », évoquait le commandant en second de la compagnie de gendarmerie de Maurienne, Olivier Le Roux. Malheureusement, malgré cinq plongeurs de la brigade nautique d’Aix les Bains, de quatre militaires du Peloton de gendarmerie de haute montagne de Modane et l’utilisation d’un sonar, les recherches sont restées vaines. « Désormais, une surveillance sera effectuée sur les rives de l’Arc et depuis l’hélicoptère du Détachement aérien de la gendarmerie  ».

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais