AccueilRestez informésRevue de presseDL du 30/11/2018

DL du 30/11/2018

Huit jeunes Mauriennais ont reçu le sacrement de confirmation par l’évêque Mgr Ballot

« Peuple de Dieu, marche joyeux car le Seigneur est avec toi ». Ce fut ainsi ce dimanche à Modane, avec la venue de Mgr Philippe Ballot. Ce dernier a donné le sacrement de la confirmation à huit jeunes de Maurienne. Recevoir ce sacrement est une décision personnelle qui engage à vivre en chrétien adulte. La musique, les chants, la prière ont donné joie et espérance à l’assemblée.

Les jeunes confirmés avec l’évêque et les paroissiens. DR

La régie municipale des pompes funèbres a repris un opérateur privé de Maurienne Pourquoi les pompes funèbres s’étendent jusqu’à Modane

La Société d’économie mixte locale des pompes funèbres de Chambéry et des communes associées (PFCCA), qui a succédé à la régie municipale des pompes funèbres de Chambéry, a dû passer par la validation du conseil municipal, fin octobre, pour procéder au rachat de la “marbrerie et pompes funèbres de la Vanoise”, à Modane. Étonnante prise de capital majoritaire dans un petit opérateur indépendant privé, qui couvre un secteur jusqu’à la HauteMaurienne, dans une vallée encore vierge de grands groupes funéraires privés. Un choix qui a fait débat Pour l’opposition municipale chambérienne et notamment Guy Fajeau (Cap gauche), ce nouvel épisode a du mal à passer… « C’est une dérive commerciale annoncée et “aventureuse”. Ce n’est pas la vocation d’un service public, qui était en place depuis plus de 110 ans, que d’aller racheter des magasins de pompes funèbres situés par ailleurs bien loin du périmètre d’intervention du centre funéraire ». S’offrir une marbrerie, une activité des plus “rémunératrices” comme a poussé plus loin ce n’est bien sûr pas comme cela que l’entend le président de la Sem des PFFCA, l’élu (LR) chambérien Pierre Perez. Tout d’abord car le centre funéraire a déjà son service de marbrerie, et qu’il va pouvoir mieux l’installer dans l’extension. C’est avant tout une manière de se positionner en “régulateur” des prix du marché, tout gardant la notion d’un service public de qualité. Pour le maire (LR) Michel Dantin, cette intervention de la Sem, qui n’aurait pu être faite dans le cadre d’une régie, répond, « et c’est louable », au « souci existant de la part de la population et des élus de la Maurienne de voir maintenu un service à la fois de proximité et semipublic pour éviter des envolées commerciales » que pourrait engendrer le rachat par l’un des grands ogres nationaux du marché selon lui. JeanBenoit Cérino (PS), luimême toujours opposé à cette transformation en Sem, à laquelle il aurait de loin préféré un syndicat intercommunal, a été pour une fois dans son sens. « Je n’ai pour unique préoccupation que l’intérêt des habitants de la haute vallée de la Maurienne et le maintien pour eux de la continuité d’un service de proximité, avec les garanties du service public. Et même sous la forme d’une Sem, il reste toujours préférable à la reprise de tous les indépendants qui cessent leur activité puisqu’à terme, c’est ce qui se passera, par des opérateurs nationaux parfois peu scrupuleux ». F.R.

Jérôme Gazzino, le marbrier des pompes funèbres de la Vanoise, sculpte à la disqueuse ses monuments funéraires dans son atelier qui était déjà à l’origine celui de Guillaume Bar, créateur de la marbrerie en 1929. Photo le DL/Sylvain MUSCIO

Nadine Bar (MPF de la Vanoise) : « On pérennise notre savoir-faire artisanal »

La disqueuse est son outil de création. Les “stèles montagne”, marque de fabrique de l’entreprise artisanale et familiale Bar, son modèle de référence. Jérôme Gazzino est le marbrier des “Pompes funèbres” de la Vanoise” dans la cité mauirennaise depuis 2006. Ce discret Modanais de souche de 38 ans, nanti d’un CAP de maçonnerie, constitue le binôme portant la SARL “MPF de la Vanoise” à bout de bras depuis 2006 et la disparition d’Eric Maître, l’ancien marbrier associé de la propriétaire, Nadine Bar. Ils sont deux pour tout faire. Jérôme est un vrai “couteau suisse”, lâche avec affection sa “patronne”. Parfois, il porte encore les corps ou participe aux inhumations, comme son grand-père qui fut fossoyeur pour l’entreprise 14 années durant. « Mais à un moment donné, à deux, avec des astreintes 365 jours par an, on se fatigue , même si on aime toujours notre métier et le contact des familles  », explique la petite fille de Guillaume Bar, tailleur de pierre et sculpteur créateur de la marbrerie familiale en 1929. Prendre un peu de vacances, Nadine Bar ne connaît pas. Les décès ne font jamais de pause avec les saisons, et le rayon d’action, jusqu’en Haute Maurienne, n’autorise aucun temps mort pour assurer un service aux familles. Avec environ 120 sépultures par an à assurer. Alors, sans le mettre sur internet, Nadine a commencé à dire qu’elle revendrait bien sa société. Quatre opérateurs étaient intéressés, dont « celui qui était mon concurrent ». L’offre des pompes funèbres de Chambéry, avec qui « elle travaillait depuis de nombreuses années pour les crémations », est bien tombée. « La pérennité est assurée pour notre petite entreprise et son savoir-faire artisanal, et c’est ce qui compte pour moi », confie la fille de Pierre Bar. La stèle “montagne”, une marque de fabrique locale Pierre Bar avait repris les rênes de l’entreprise en 1959 à la mort de son père, Guillaume et, dès 1964, avait ajouté une pierre complémentaire à l’édifice marbrier : l’activité funéraire. Il avait aussi intégré le granit aux côtés des traditionnelles stèles en marbre, pierres d’Aussois et du Mont Cenis. Ce qui lui a permis de sculpter les reliefs de nos montagnes et de créer un mouvement avant-gardiste : la stèle “montagne”. Les PFCCA doivent faire passer un cap à la MPF de la Vanoise, qui gardera son nom, en doublant les effectifs. Et en entrant dans la maison Bar, peut-être qu’on verra des stèles “montagne” rapidement au cimetière de Charrière Neuve. Car même en développant son propre service de marbrerie à Chambéry pour pouvoir offrir un « service de prestations funéraire complet » aux familles, les PFCA pourraient bien passer des commandes à la main experte de Jérôme Gazzino. F.R.

L’INFO EN +

LES CRÉMATIONS CONTINUENT D’EXPLOSER

Plus de 2150 crémations ont été effectuées au crématorium de Chambéry de septembre 2017 à septembre 2018. D’où la création programmée d’un 3e four au centre funéraire qui permettra d’aller à une capacité de 3 000 crémations. Livraison et installation à l’automne 2019.

260 000 EUROS LA PRISE DE PARTICIPATION

La SEM des PFCCA a acquis 500 parts sociales de la SARL "Marbrerie Pompes Funèbres de la Savoie”, à Modane en lui reprenant aussi ses murs. Une participation majoritaire au prix de 257 456 €. Le retour sur investissement est prévu en 5 ans pour les PFCCA.

6 MILLIONS DANS L’EXTENSION

Les travaux sont en cours derrière le centre funéraire et sur son parking latéral. Il va doubler son nombre de salle de cérémonie, créer une salle de convivialité et un service de marbrerie.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko