AccueilRestez informésRevue de presseDL du 27/11/2014

DL du 27/11/2014

“Le Petit Bonheur” chante à l’église pour la Sainte-Cécile

JPEG - 152.6 ko

Dirigée pour cette fois par Monique Nouais, la chorale “Le Petit Bonheur” a apporté sa contribution, dimanche, à la messe célébrée par le père David de Lestapis. Avec notamment trois œuvres de Bach, issus d’un récent travail, elle a donné à l’office une dimension rare. Le prêtre a rappelé que la formation musicale tirait ses origines de la chorale paroissiale. Le calendrier tombait bien, puisqu’outre la sainte patronne des musiciens, on fêtait ce jour là le Christ roi de l’univers, et la fin de l’année liturgique. Après la messe, les choristes se sont rendus au cimetière pour un instant de recueillement.

Le centre hospitalier ouvre ses portes le mercredi 3 décembre

Ce sera à partir de 16 heures, dans l’objectif de mieux faire connaître au grand public l’éventail des services sanitaires et médico-sociaux proposés pour accueillir, soigner, accompagner et héberger la population âgée de la vallée de la Maurienne, et aussi favoriser son maintien au domicile. À 16 heures, les visiteurs seront accueillis dans l’atrium du centre hospitalier. Un temps d’échange avec les cadres sera organisé autour de la présentation des composantes de l’établissement. À 17h15, une visite guidée sera proposée de manière à appréhender les différents lieux de vie et de soins. Enfin, à partir de 17h45, l’après-midi sera clôturée autour d’un buffet.

La commune donne un coup pouce pour la relance du club de tennis… Le conseil municipal a décidé lundi soir d’allouer une subvention de 1 000 € pour aider la nouvelle équipe, qui a repris les rênes, à relancer un club qui était tombé en quasi inactivité. À tel point que l’an dernier, il n’avait même pas demandé la subvention annuelle habituelle de 600 € ! « Ainsi, le formateur qui s’occupe des jeunes pourra être payé, il ne l’a pas été depuis fort longtemps », précise Christian Simon, adjoint aux sports.

…et pour aider deux jeunes Modanais à pratiquer le ski nordique au haut niveau C’est le Club du Monolithe qui a sollicité la mairie. Deux de sociétaires parviennent à un bon niveau national, l’un en ski de fond, l’autre en biathlon, mais les stages de haut niveau sont très chers. « Une saison revient entre 3 500 et 4 500 € », explique Christian Simon. Plus encore pour le biathlète, qui doit financer une partie de sa carabine. Le conseil municipal a décidé d’attribuer une aide de 1 000 €, qui se chargera de la répartir entre les deux sportifs en fonction de leurs besoins et de leurs moyens

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais