AccueilRestez informésRevue de presseDL du 26/12/2013

DL du 26/12/2013

SAVOIE

Le document a été envoyé aux conseillers généraux. Il sera débattu lors d’une session extraordinaire, fin janvier Le nouveau découpage cantonal fait déjà grincer des dents

En couleurs, les 19 nouveaux cantons ; détourés en noir, les 37 actuels. Avec ce redécoupage, le canton le moins peuplé comptera 15 024 habitants, et le plus peuplé 26 158 habitants

On en entend parler depuis le 26 février, date de l’adoption de la réforme des scrutins municipaux et cantonaux. On a maintenant la carte précise du redécoupage cantonal que nous vous présentons aujourd’hui avec ses 19 nouveaux cantons au lieu des 37 actuels. Le préfet l’a transmise vendredi dernier à Hervé Gaymard, président du conseil général. À peine reçue, elle a déjà commencé à faire réagir les conseillers généraux. Car cette « révolution territoriale » comme la qualifie Hervé Gaymard a des conséquences,notamment en milieu montagnard et rural. « À première vue,deux nouveaux cantons semblent aberrants, avec des traces de pure convenance : Albertville 1, qui englobe le canton de Grésy­ sur ­Isère, quelques quartiers d’Albertville, quelques communes adjacentes… Et Pont­ de­ Beauvoisin, qui vient jusqu’à Vimines, enjambant le massif de l’Épine. » Albertville reste fractionnée en deux cantons, Aix­ les­ Bains passe de trois à deux et Chambéry de quatre à trois. Aiguebelle la Mauriennaise bascule dans un canton de Combe de Savoie, Ruffieux quitte le bord du lac pour rejoindre Yenne dans l’Avant­ pays savoyard, la Tarentaise se retrouve littéralement cou­pée en deux. Un avis consultatif Le décret entrera en vigueur en 2015. Le conseil général a six semaines pour se prononcer sur cette nouvelle carte cantonale. À la fin du mois de janvier, Hervé Gaymard convoquera une session extraordinaire. Un avis qui se veut uniquement consultatif. Si certains pensent qu’un vote défavorable unanime des conseillers généraux pourrait faire revoir sa copie au ministre de l’Intérieur, d’autres n’oublient pas que d’autres départements opposés à ce redécoupage n’ont pas été écoutés par le conseil d’État. I.B.

Pourquoi cette réforme ? Ce projet veut corriger les inégalités démographiques entre les cantons.Aujourd’hui,le grand écart existe entre le canton de Lanslebourg ­Mont ­Cenis et ses 2670 habitants, et celui de La Ravoire et ses 21511 habitants. Demain, le canton le moins peuplé sera celui de Modane (15024 habitants) et le plus peuplé celui de Moûtiers (26158 habitants). Sur les 37 cantons actuels, seuls cinq respectent le principe d’égalité démographique.Avec cette nouvelle carte,ce sont 17 cantons sur 19 qui respectent la règle des 20% : chaque canton créé ne doit pas excéder ou être inférieur de 20% à la population moyenne des cantons du département(soit 21840 habitants). Le nombre d’élus au conseil général passera lui de 37 à 38. Chacun des 19 cantons élira un binôme homme­ femme de la même couleur politique.

Qui respecte l’équilibre ? 12 cantons ont un écart à la moyenne démographique théorique inférieur à 15 %, afin de garantir le meilleur respect du principe d’égalité démographique : Albertville 1 et 2,Chambéry 1, 2 et 3, Montmélian, La Motte- Servolex, Le Pont-de- Beauvoisin, La Ravoire, Saint-Alban-Leysse, Saint-Jean-de-Maurienne, Yenne. 5 cantons se situent entre 15 et 20 % d’écart à la moyenne départementale : Aix-les- Bains 1 et 2, Bourg-Saint- Maurice, Moûtiers (canton le plus peuplé) et Saint- Pierre-d’Albigny. 2 cantons sont définis en exception démographique : Ugine (-28,05 % d’écart à la moyenne) et Modane (canton le moins peuplé avec un écart de -31,21 %).

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais