AccueilRestez informésRevue de presseDL du 26/09/2016

DL du 26/09/2016

La grande soufflerie en voie de sauvetage

L’Onera détaille les travaux entrepris sur “S1MA”

Patrick Wagner avoue son inquiétude a posteriori. La soufflerie S1, fleuron du centre de ModaneAvrieux de l’Office national d’études et de recherches aérospatiales, « était en voie d’effondrement », avoue le directeur des grands moyens d’essai. Les premiers travaux, lancés après le déblocage de 20 millions d’euros par le ministère de la Défense, ont déjà permis d’éviter le pire. Leur poursuite va redonner quelques décennies de vie à cet outil unique. Une immense dalle de béton a été coulée sous la soufflerie. Les pieux qui la supportent sont solidarisés. Il reste à injecter 20 000 m³ de béton sous l’ensemble, à une profondeur allant de 25 à 50 mètres, puis à construire des colonnes, appuyées sur cette base, qui viendront soutenir la dalle. Le tout sera ainsi préservé des mouvements du sol. Il a fallu des interventions parlementaires pressantes (celles de la députée PS Béatrice Santais et du sénateur LR Michel Bouvard) pour obtenir les fonds nécessaires. L’abandon de cet équipement aurait été catastrophique  : le coût de sa reconstruction était évalué à 850 millions d’euros, qui n’auraient jamais été débloqués. Outre le drame économique local, tout un pan de la recherche aéronautique en France se serait effondré. Frédéric THIERS

S1MA, au premier plan, est un gigantesque ensemble permettant de tester des maquettes de grande taille, ce qu’aucune autre soufflerie au monde n’autorise dans cette catégorie. Photo Archives Le DL / Thierry GUILLOT

L’aéronautique à la veille d’avancées majeures

Après des années de pause, les Etats Unis investissent à nouveau dans les souffleries. La Chine s’y met. « À l’Onera, nous sommes persuadés que nous sommes à la veille d’une rupture  » dans le domaine aéronautique, révèle Patrick Wagner. Les avions, en fait, n’ont guère changé depuis longtemps. « Vu de loin, pour un non initié, un Boeing 707 et un A380, c’est pareil », constate le directeur des grands moyens d’essai. La vraie nouvelle génération demande encore quinze ans de recherche fondamentale, puis autant de temps à l’industrie pour concevoir et fabriquer ces nouveaux avions. Pour cela, il y aura toujours besoin de souffleries. L’Onera, qui fête aujourd’hui ses 70 ans, parie sur « 70 nouvelles années d’excellence  ». Mais il faut encore convaincre. « Pour la Défense, c’est facile, mais il y a peu de grands programmes civils en ce moment », indique Patrick Wagner. Sur le Rafale vendu à l’Inde, l’Onera a par exemple testé la façon dont les missiles (qui ne sont pas du modèle utilisé par l’armée française) se détachaient de l’appareil au moment du tir. L’Office travaille sur le FCAS, nouvelle génération d’avion de combat sans pilote, et sur les drones en général. Tout ceci, levant le voile sur une longue tradition de secret, est visible à l’occasion de l’exposition du 70e anniversaire. F.T.

Exposition sur les 70 ans de l’Onera, à l’ancien évêché de Saint-Jean-de-Maurienne, jusqu’au mercredi Patrick Wagner, directeur des grands moyens d’essai de l’Onera. Photo Le DL / F.T.

L’INFO EN + LA PLUS PUISSANTE SOUFFLERIE SONIQUE DU MONDE

Prise de guerre (la soufflerie, fabriquée par les Allemands, a été ramenée en France à partir de 1946), S1MA permet de tester des maquettes jusqu’à 4 mètres d’envergure dans un flux d’air circulant à la vitesse du son, propulsé par deux énormes ventilateurs eux mêmes actionnés par l’énergie de l’eau provenant des barrages de Plan d’Amont et Plan-d’Aval, situés 840 mètres plus haut. Tous les avions de la gamme Airbus, par exemple, ont été testés dans S1MA. 28 septembre.

L’Automne italien est lancé

Un grand plat de tagliatelles a lancé la 16e édition de l’Automne italien, samedi soir, devant une centaine de personnes. Les pâtes, fabriquées par la “Casa dei ravioli” à Bardonecchia, ont passé le tunnel, escortées par une importante délégation du jumelage conduite par le président Paolo Massara et de nouveaux élus, la vicemaire Chiara Rossetti et la conseillère Carola Scanavino, pour être préparées en deux versions par les dames de la Dante Alighieri. François Chemin, conseiller régional, a mis en relief le succès de cette initiative, qui dure depuis seize ans. Rozenn Hars, viceprésidente du conseil départemental, a rendu hommage aux organisateurs pour leur programme captivant, et promis que l’année prochaine, elle s’exprimerait en italien, pour mieux saluer cet événement culturel. Chiara Rossetti, élue au printemps, en italien pour sa part, a exprimé toute sa joie de participer pour la première fois à cette rencontre. Sur le ton de la plaisanterie, JeanClaude Raffin, a précisé : « ça n’est pas vraiment nécessaire de beaucoup apprendre l’italien, parce que partout où je vais dans la vallée de Suse pour des rendezvous institutionnels, je constate que tout le monde parle parfaitement le français  ! » Après l’immanquable panettone de 10 kg, les participants ont assisté à un spectacle en français, agrémenté de quelques mots en sicilien, en mémoire des flux migratoires qui ont touché la Savoie au siècle dernier. L’Automne italien se poursuit avec des projections de films et ateliers de pâtes. Jeudi au Muséobar, Patrizia Porcellana projettera des images consacrées aux musées du Piémont. Samedi sera dédié aux rencontres sportives entre clubs des villes jumelées, et au repas gastronomique. Luisa MALETTO

Paolo Massara président du comité de jumelage de Bardonecchia, Chiara Rossetti, vice-maire, Rozenn Hars, vice-présidente du conseil départemental, Jean-Claude Raffin, maire de Modane, François Chemin, maire de Fourneaux et Cassandre Thomasset, chargée de l’animation à la maison cantonale. Photo LeDL/L.M.

La vente de l’ancien centre de secours à l’ordre du jour du conseil ce soir

Ce soir, à 20 h 30, en mairie, le conseil municipal de Modane se réunira. À l’ordre du jour, plusieurs dossiers dont la vente des locaux de l’ancien centre d’incendie et de secours, situés en centre-ville. Il sera également question des plages de dépôt du saint-Antoine avec la poursuite des acquisitions foncières et de la création d’une centrale hydroélectrique sur le ruisseau du Grand vallon. Plusieurs délibérations concerneront le personnel municipal avec des suppressions et des créations de postes et la mise à jour du tableau des emplois.

Derniers jours pour découvrir l’exposition réalisée par les malades d’Alzheimer

À l’occasion de la journée mondiale de la maladie d’Alzheimer, l’équipe de l’accueil thérapeutique de jour de Fourneaux présente une exposition “l’Art et la maladie” à la maison cantonale de Modane jusqu’au 30 septembre. Une “oeuvre partagée” a été réalisée par les personnes accueillies. Cet atelier a permis de retrouver le plaisir de créer, de partager et d’exprimer des émotions autour d’une réalisation commune répartie sur plusieurs mois. D’autres tableaux sont également exposés. Les ateliers manuels (peinture, collage…) font partie des activités proposées au sein de l’accueil de jour. Visite libre de l’exposition du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 heures et de 13 h 30 à 18 heures. Informations au 04 79 05 26 67.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais