AccueilRestez informésRevue de presseDL du 24/05/2021

DL du 24/05/2021

Départementales : à Modane, Stéphane Boyer et Jézabel Berdoulat jouent la carte gauche

Le canton de Modane joue aussi de ses particularités : la coalition rouge-vert “Savoie ensemble” en est absente, la candidature de gauche est issue d’une initiative locale.

Ce ticket doit beaucoup à François Chemin. Le maire de Fourneaux, tête de liste socialiste aux régionales en Savoie, ne pouvait pas, en même temps, briguer un mandat départemental ; il a œuvré pour faire émerger une candidature de gauche modérée avec une sensibilité environnementale, en respectant toutes les composantes géographiques d’un canton vaste et diversifié.

Sur quatre candidats, trois sont de récents élus. Stéphane Boyer a brillamment remporté les élections municipales d’Aussois , apportant de la stabilité à un conseil qui en manquait. Jézabel Berdoulat, ancienne journaliste, institutrice, arrivée en Maurienne en 2018, est la troisième adjointe de Guy Ratel, nouveau maire de Saint-Martin-la-Porte. Sa remplaçante, Érica Sandford, pour son premier mandat, est maire adjointe à Modane et conseillère communautaire déléguée à l’environnement, thème qu’elle défend avec pugnacité.

Stéphane Boyer a choisi comme remplaçant un militant de longue date : Patrick Debore, opposant résolu à Jacques Arnoux durant le mandat 2014-2020 à Lanslebourg puis Val-Cenis , donne volontiers un coup de main cette fois encore, aux départementales. En 2011, déjà candidat dans l’ancien canton de Lanslebourg, il avait mis en danger Rozenn Hars : sa victoire aurait provoqué le basculement à gauche du département.

Un par un sans étiquette, mais ensemble, de gauche Aujourd’hui, le quatuor ne revendique aucune étiquette. Il est néanmoins soutenu par l’opposition sortante au conseil départemental, et se trouve des « propositions communes avec Savoie ensemble/Fraternité », la coalition qui va du PCF à Europe écologie/Les Verts et présente des binômes dans les 18 autres cantons de Savoie.

Bon, les candidats sont “sans étiquette”, mais la liste est “divers gauche”, de son propre aveu. Les titulaires évoquent « une démarche résolument tournée vers la transition écologique », parlent rénovation thermique, énergies renouvelables, transports doux, circuits courts. En matière touristique, leur horizon est la « bi-saison élargie » pour les villages supports de stations. Leur mot d’ordre : “Une alternative pour un territoire solidaire, le développement pérenne”.

Au collège La Vanoise, développer les compétences orales et la confiance des élèves en langue anglaise

La notion de plaisir et de dépassement de soi a suscité une motivation telle chez les collégiennes que des progrès linguistiques réels ont été réalisés. Comme prouvé avec le travail de mise en voix et en espace de discours écrits collectivement et théâtralisés. Photo Le DL /Pat.D.

La thématique de l’édition 2021 de la Semaine des langues a eu pour thème “Osons les langues, pour les citoyens de demain”. Cette édition a été marquée par le contexte sanitaire : pour faire face à la fermeture des établissements, les enseignants ont repensé les pratiques et les supports de travail. Cela n’a pas empêché de conduire à des projets ambitieux.

Ce contexte a aussi permis de faire sortir les langues de la classe. De leur donner une place dans le quotidien des élèves. Au collège “La Vanoise”, le projet a été porté par Isabelle Lepigre. Neuf filles se sont portées volontaires : Mya Brenier (4e D), Gabriella Pétrovai (4e B), et Perrine Furbeyre, Alicia Picton, Gaëtanne Sari, Meg Branjonneau, Liséa Lalot, Noémie Zampiéri et Marika Camberlin, toutes de 3e B. Jeudi 20 mai, en fin de matinée, elles ont présenté leur travail, avec une relative appréhension ( Le Dauphiné libéré du vendredi 21 mai, en page “Pays de Savoie”).

Notion de plaisir et de dépassement de soi Au côté de Catherine Lassauge, principale, avaient pris place Hélène Insel, rectrice de l’académie de Grenoble et Éric Lavis, directeur académique des services de l’Éducation nationale de la Savoie. Les collégiennes ont travaillé sur une thématique intitulée “On the road to gender equality” (“En chemin sur l’égalité des genres”). Elle s’est divisée en deux séquences. La première, relative à l’écriture dramatique, évoque la lutte des suffragettes à Londres. La seconde se rapportait à l’écriture rhétorique argumentative de l’époque actuelle. Une notion de plaisir et de dépassement de soi qui a recueilli les applaudissements d’usage.

« C’est un honneur que d’assister à cette représentation » a indiqué Hélène Insel, « vous avez pleine confiance en vous. Le travail réalisé avec votre enseignante est couronné de succès. Cela ne peut que vous encourager à poursuivre dans cette voie en vue de préparer le grand oral du bac. » À son tour, Éric Lavis a chaleureusement félicité les collégiennes : « vous prouvez combien l’oral a son importance. Votre prestation ne peut que vous permettre de continuer à progresser dans la poursuite de vos études. »

Après ces paroles ô combien encourageantes, il ne restait plus aux collégiennes qu’à se voir décerner le précieux diplôme pour leur très honorable 4e prix de ce défi académique. Un défi qu’avec Isabelle Lepigre, elles ont relevé de la plus belle des manières !

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko