AccueilRestez informésRevue de presseDL du 22/12/2019

DL du 22/12/2019

Médailles et départs en retraite chez le personnel communal

Six des neuf médaillées étaient présentes pour le repas de fin d’année du personnel. Photo Le DL /F.T.

Chaque année, le repas du personnel est l’occasion de remettre à ceux qui ont franchi une certaine ancienneté la médaille d’honneur départementale, communale et régionale, et de marquer le départ à la retraite de certains autres. Ainsi, jeudi soir, un hommage appuyé a été rendu à Annie Coste ( Le Dauphiné libéré du samedi 21 décembre). Josette Gonzato a été mise aussi à l’honneur, pour son départ en retraite après une longue vie professionnelle terminée par quatre ans à la Ville comme agent d’entretien. Des médailles d’argent (20 ans) ont récompensé Nadine Berthollet, Fabienne Chauveton, Christelle Jouanny, Annie Saretta (mairie), Sylvie Massonat (CCAS), Annie Coste, Marie-Hélène Pires (résidence d’autonomie). Le vermeil (30 ans) est revenu à Nadine Fernandes (maire), et l’or (35 ans) à Lucie Maida (résidence d’autonomie).

Chalet du Grand-Planay : la rénovation actée

Le conseil municipal a accepté de faire rénover cet édifice qui, à Polset, abrite des bergers à la belle saison. Mais à condition que cela ne lui coûte rien, ou presque.

Pour Jean-Claude Raffin, « ce dossier n’était pas notre priorité ». Le conseil municipal a néanmoins accepté le plan de financement qui lui était proposé par le Parc national de la Vanoise. Il ne resterait à la charge de la commune, une fois la TVA sur les travaux récupérée, qu’environ 8 000 €, pour une opération dépassant les 145 000 €.

Par quel miracle ? Bien que propriété de la Ville de Modane, ce chalet sert à l’hébergement dans le cadre de la politique de prévention de la prédation. À ce titre, 70 000 € ont été obtenus aux titres de fonds européens, et le Département rajoute 10 000 €. Ça ne faisait pas la maille : la commune restait à devoir payer quelque 30 000 €. Elle a d’abord répondu au PNV qu’à ce prix-là, elle préférait renoncer.

Mais la construction, est-il argumenté, « revêt un caractère patrimonial tant par la disposition typique et fonctionnelle de ses composantes que par sa présence unique sur le plateau du Grand-Planay, traversé par le GR 55 ». Le Parc est donc revenu avec une proposition mobilisant le mécénat, via trois sources : les fondations Crédit agricole, Stéphane Bern et Vieilles maisons de France.

Certains élus, à l’image de Christian Simon, sont un peu sceptiques et craignent que la Ville se trouve à devoir assumer la dépense lorsqu’on se sera aperçu que ces financements étaient des tuyaux crevés. D’autres s’étonnent que pour un bâtiment prétendument si exceptionnel, l’architecte propose un toit en tôle.

« Si on veut mettre des lauzes, ça ne sera pas le même prix », rétorque Jean-Claude Raffin, « dans ce dossier, si on veut faire beau, on ne fera rien ». Le maire assure en outre : « on s’engage sur une somme, pas au-delà ».

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko