AccueilRestez informésRevue de presseDL du 22/10/2016

DL du 22/10/2016

De part et d’autre de la frontière, on veut le retour des trains de voyageurs

Réfléchir sur la desserte de la ligne historique entre Turin, Bardonecchia et Modane, tel était le sujet d’un rassemblement, devant la gare, initié par les communes de Bardonecchia, Oulx et Modane.

Francesco Avato, maire de Bardonecchia, a commencé en rappelant ce qu’étaient les services avant Schengen. « Nous sommes et voulons être européens », assure-t-il, « mais il semble que l’Europe nous oublie. La ligne Turin Modane a été coupée en deux, avec d’un côté un service métropolitain de Turin à Bardonecchia, de l’autre un service de bus. Ce dernier n’est plus un prolongement naturel, il offre un nombre réduit d’allers retours, pour un prix du billet plus élevé. Cette situation porte atteinte au tourisme et à notre économie ». Bardonecchia n’existe plus vu de Milan, Modane a disparu vu de Turin Côté italien, c’est Ubu au royaume du train. « Un Milanais ne peut plus acheter un billet Milan Bardonecchia  », constate Francesco Avato, « car il n’existe qu’un tarif, Milan Modane. Ça paraît absurde, mais c’est ainsi  : Modane n’existe pas depuis Turin, mais Bardonecchia n’existe pas depuis Milan ». Pour les trajets purement italiens en fait, il est devenu impossible d’utiliser le TGV, du fait de la fin de l’accord entre les chemins de fer français et italien d’une part, et la société Artesia d’autre part, fin 2012, et leur remplacement par Veolia Transdev, à gestion SNCF. « Pendant plus de cent cinquante ans », a rappelé le maire de Modane Jean Claude Raffin, « nos anciens ont fait passer des trains de voyageurs d’une ville à l’autre sans problème, et il y a dix ans il y a eu des travaux dans le tunnel. Est-ce un progrès ? Depuis dix ans nous, collectivités locales italiennes et françaises, demandons à rencontrer les représentants de la SNCF et de RFI [l’équivalent italien], sans résultat. Nous avons manifesté, nous avons posé des questions via les parlementaires, sans résultat. Depuis dix ans, il y a un service de substitution par bus, souvent insuffisant en nombre de places, et qui pose problème aux touristes, en été pour les vélos et en hiver pour les skis ». Le jeu de pingpong entre collectivités responsables irrite aussi e maire de Modane  : « quand nous nous adressons à l’État, on nous dit de demander à la Région, quand nous allons voir la Région on nous répond de nous adresser à l’État. Il ne me reste qu’à m’associer à mes collègues italiens pour protester contre cette situation. Nous avons besoin d’une vraie politique des transports pour un développement du tourisme, pour les échanges économiques entre nos deux régions transfrontalières, pour maintenir l’amitié franco-italienne. En France, nous avons une expression, “Tous les chemins mènent à Rome”, mais depuis dix ans un de ces chemins devient très compliqué ». Le maire d’Oulx Paolo De Marchis a surtout déploré l’absence de billetterie, les stations non surveillées et les trains non contrôlés. Francesco Avato ajoute que les salles d’attente sont souvent utilisées pour passer la nuit, voire camper, et les toilettes comme bains publics, même si elles ferment à 19 heures : « beaucoup d’usagers du matin les trouvent dans un état d’hygiène révoltant ». Paolo De Marchis dénonce l’absence de tarif étudiant : « Oulx est un pôle scolaire qui attire chaque jour en haute vallée de Suse presque 1 000 élèves venant de basse et moyenne vallée, mais beaucoup de familles de basse vallée préfèrent renoncer à la qualité du service éducatif fourni, à cause d’un coût de transport discriminant, qui applique le plein tarif aux étudiants ». Pour terminer, Francesco Avato a répété la nécessité d’agir, sans esprit politicien ni paroles inutiles. Une rencontre similaire pourrait avoir lieu à Modane dans les prochaines semaines. Luisa MALETTO

Les élus réclament le retour d’un service ferroviaire efficace sur la ligne Turin-Modane. Photo LeDL/L.M.

Football : un fauteuil à conserver

Équipe 1. Le onze fanion reçoit Bozel (11e) dimanche à 15 heures. Les hommes de Cédric Faccio veulent montrer que la défaite de dimanche dernier à Saint-Jean (1-0) n’était qu’un accident. Les Bozelains ont mal débuté la saison mais ont repris des couleurs, signant une victoire à domicile contre Saint-Jean (2-1) et un nul à Marthod (1-1). Les Modanais entendent relever la tête et conserver leur fauteuil de leader.

Réserve. Elle accueille La Bâthie (3e) à 12h45. Après le revers de dimanche dernier chez le leader, les Modanais (8e) tenteront de se relancer. Mais La Bâthie marque beaucoup de buts et n’en concède guère.

Féminines. Elles accueillent pour le compte du Trophée 73, à 10 heures, Chautagne, qu’elles ont rencontré le mois dernier en championnat (1-1). Une qualification est espérée pour se donner un peu de baume au coeur.

Autres rencontres. Aujourd’hui, à Modane, U10-U11 coupe Crédit Agricole avec Montmélian, Saint-Pierre-d’Albigny et Tarentaise. U17 Entente 2e tour de la coupe Troncy face au Chambéry Savoie foot B. En déplacement, U12-U13 à Grignon pour le 2e tour de la coupe Pignier avec Haute-Combe, La Bâthie et Haute-Tarentaise. Demain, U15 Entente à Villargondran contre Le Nivolet pour le 2e tour de la coupe Claret.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais