AccueilRestez informésRevue de presseDL du 22/09/2014

DL du 22/09/2014

Société mycologique : Maurice Mollard a décidé de passer la main

Il dit qu’il ne maîtrise pas l‘informatique. Or aujourd’hui, ne serait-­ce que pour le contact avec sa fédération, il faut être un virtuose des courriels. Quelle que soit la raison, Maurice Mollard, investi dans la Société mycologique et botanique de Haute-­Maurienne depuis 1985 aura bien mérité de la cause des champignons et fruits des bois. Il a confirmé sa décision de se retirer hier, à l’occasion de la 48e exposition annuelle de la société, sous le préau de l’école. Une formation quasi­permanente La relève est assurée : le président sortant voit en Annick Derrier et Catherine Clément, deux pharmaciennes, un duo pour lui succéder. « Il faudra bien deux personnes pour te remplacer  », confirme en souriant Jean-­Claude Raffin, maire. Émile Abba, ancien président, confirme : « je viens chaque année, tout le monde fait un effort pour conserver le niveau de cette société, fondée par des mycologues avertis ». De fait, pour le président sortant, cette exposition automnale, qui n’a malheureusement été visible qu’hier, est « l’aboutissement d’une année d’explorations et de recherches  ». Elle demande à chacun des adhérents « un travail de formation quasipermanent  ». La mycologie est une passion exigeante… Frédéric THIERS

JPEG - 94.6 ko

Tout n’est pas à mettre entre toutes les mains De l’”herbe aux femmes battues” à la calocère visqueuse (à rejeter), du sorbier des oiseleurs à l’amanite à valve (à déguster), les baies et les champignons recèlent bien des noms mystérieux. Encore faisons-­nous grâce des noms scientifiques pour ne conserver que les appellations courantes. Pour en rester aux champignons, 250 espèces étaient présentées hier, issues pour une grande partie du canton, pour le reste des environs de Saint­ Jean-­de-­Maurienne et de Montmélian. Les Montmélianais étaient venus aider les Modanais dans la lourde entreprise de détermination. Chaque champignon était porteur d’une étiquette signalant son intérêt gastronomique, ou au contraire sa toxicité. Pour la première fois, des échantillons de myxomycètes étaient présentés : des champignons à mi­-chemin des mondes animal et végétal, qui se déplacent avant de se stabiliser… F.T.

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais