AccueilRestez informésRevue de presseDL du 21/04/2017

DL du 21/04/2017

À l’Ehpad, familles et personnel veulent un ergothérapeute à temps plein

Le 29 mars, le contrat de l’ergothérapeute, à mi-temps sur l’Ehpad de Modane et sur l’hopital de Saint Jean, a été stoppé par la directrice des deux établissements, Chantal Vincendet (voir ci-dessous). Cette décision a entraîné la colère des familles des patients et du personnel. Ils se sont alliés pour dénoncer « une décision injuste et injustifiée ». Cette fin de contrat est l’épilogue de plusieurs péripéties dans l’embauche de ce jeune ergothérapeute. « Au début, dans l’attente d’une équivalence de son diplôme obtenu en Belgique, il a été payé à un indice moindre. Une fois l’équivalence obtenue, il s’est heurté à un mur quand il a demandé à être payé au bon indice. Après plusieurs tentatives infructueuses, il s’est tourné vers nous », expliquent les représentantes de FO dont la secrétaire, Nathalie Pinet. Une pétition demandant une paye conforme à son indice est signée par 71 agents sur les 110 de l’hôpital, « tous les titulaires ont signé ». Ce recours au syndicat pourrait être, selon les représentantes, la raison de l’arrêt de son contrat. Le 29 mars, l’ergothérapeute est convoqué. « Il lui a été dit que son contrat prenait fin tout de suite. Il n’avait pas le droit de terminer le mois, ni de dire au revoir aux résidents. La raison invoquée, c’est un manque de budget ». Du côté des patients et des familles, c’est l’inquiétude. « Beaucoup m’ont appelé car ils ne comprenaient pas ce qu’il se passait. Cet ergothérapeute était très apprécié, il avait plein d’idées et lancé plusieurs projets comme celui d’emmener les personnes âgées à la piscine. Tout s’est arrêté avec son départ. On a lancé une pétition. En une après-midi, un dimanche, j’avais récolté 55 signatures », explique la présidente du conseil de vie sociale à l’Ehpad, Véronique Vise. Aujourd’hui, les deux parties se sont alliées. « Pour les familles, il y a un manque de personnel évident. Avec le départ de l’ergothérapeute, il n’y a plus qu’un kiné pour 114 résidents, c’est trop peu. On est persuadé qu’un personnel mieux traité sera mieux traitant pour nos parents », complète Véronique Vise. Une offre d’emploi pour un mi-temps d’ergothérapeute a été publiée, « mais ce n’est pas suffisant. Nous avons besoin d’un temps plein. Nous avons le sentiment que la direction fait les mauvais budgétaires et favorise l’hôpital de Saint Jean  ». Preuve de la bonne intégration de l’ergothérapeute, ils souhaitent son retour : « Quand on a un employé aussi consciencieux, efficace et dévoué, on s’arrange pour le garder. Il a même demandé à revenir à Modane ». Dans les prochains jours, syndicats et familles vont « écrire au ministère de la Santé pour l’alerter  ». « En 2018, il y a le passage d’une nouvelle accréditation pour le service de soins de suite à Modane. Tant que l’ergothérapeute ne sera pas revenu, nous ne jouerons pas le jeu pour l’obtention de cette accréditation ». Agnès BRIANÇON MARJOLLET avec Pat.D. et A.B.

Depuis la fin du contrat de l’ergothérapeute décidée par la direction de l’hôpital, une réunion a eu lieu entre la direction et les familles pour expliquer la situation budgétaire. Le maire de Modane, Jean-Claude Raffin, a été destinataire d’un courrier de l’ergothérapeute. La question a été évoquée lors d’un conseil de surveillance de l’hôpital.

Chantal Vincendet : « il n’y a pas de suppression du poste d’ergothérapeute »

Chantal Vincendet est la directrice des hôpitaux de Saint Jean de Maurienne et Modane. Dans ce dernier, c’est son adjoint, Paul Lanfranchi, qui est au contact du personnel, des patients et des familles. « Il y a une direction commune, mais deux budgets différents  », précise Chantal Vincendet. Elle rappelle que « l’ergothérapeute a postulé au service de soins de suite de Saint Jean de Maurienne. Nous l’avons convaincu d’effectuer un mi-temps à Modane car nous avions un besoin. Nous avons conservé ce mi-temps à Saint Jean pour le séduire. Nous l’avons aussi aidé à obtenir son équivalence de diplôme  ». À la fin mars, « nous avons eu besoin de récupérer des crédits pour recruter du personnel médico-technique. Comme il arrivait à la fin de la période d’essai de son contrat, nous l’avons stoppé  », explique-t-elle. Si le mi-temps au service de soins de suite de l’hôpital de Saint Jean n’est plus d’actualité, celui à Modane est toujours disponible : « il n’y a pas de suppression du poste d’ergothérapeute. Nous sommes actuellement en pleine recherche. L’ergothérapeute qui vient de finir son contrat peut postuler à Modane ». Au delà de cette question, elle estime que « tout le monde voudrait un temps complet, mais on ne peut pas le financer. Aujourd’hui, j’ai le sentiment de faire le maximum avec le budget que j’ai. D’autant plus que l’Ehpad de Modane a un effectif supérieur, en termes de personnel, à la moyenne départementale ».

Tir : bons résultats aux championnats départementaux

Lors des championnats départementaux aux armes réglementaires, le club de Modane était représenté par Julien Kovacs, Pascal Riondet et Lionel Riondet. Le premier obtient une médaille de bronze en individuel, et tous les trois ensemble sont médaille d’argent par équipe. Ils sont qualifiés pour les championnats régionaux à Mandallaz et Bonneville. Bruno Casarin, arbitre national et responsable régional d’arbitrage, Jean Baudrin arbitre régional, Sébastien Gros arbitre départemental, et Christine Henquenet ont dirigé le championnat 100 mètres au stand de tir de Modane. Résultats. Carabine 200 mètres fusil répétition manuel 8. Julien Kovacs (122/200). Fusil arme modifiée 5. Julien Kovacs (178/200). Fusil semi-automatique 3. Julien Kovacs (179/200). Carabine 50 mètres 22 LR 5. Julien Kovacs (122/200). Pistolet- revolver 4. Lionel Riondet (171/200), 17. Julien Kovacs (161/200), 18. Pascal Riondet (160/200), 2e par équipe (492/600). Pistolet vitesse militaire 9. Lionel Riondet (165/200), 5. Pascal Riondet (141/200).

L’Orchestre des pays de Savoie invité avec des musiques de films

La Communauté de communes de Haute-Maurienne Vanoise invite une nouvelle fois l’Orchestre des Pays de Savoie pour un concert à la salle des fêtes de Modane. En 2015, les musiciens avaient présenté tout un programme illustré avec humour par les Bidochon. Ils reviennent avec un programme musical autour des musiques de films, pour faire voyager à travers les grands thèmes qui ont illustré les chefs-d’oeuvre du cinéma, sous la direction musicale de Nicolas Chalvin. Ce concert “sons et images” permettra de découvrir ou redécouvrir des oeuvres célèbres, indissociables des films : l’inoubliable musique de “Psychose”, ou encore le “Concerto” de Nino Rota. Le public scolaire aura une séance spéciale de ce concert en après-midi. Mardi 23 mai à 20h30, à la salle des fêtes de Modane. Renseignements et réservation à la maison cantonale ou au 04 79 05 26 67. Tarif normal 12 €, moins de 18 ans 8 €.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais