AccueilRestez informésRevue de presseDL du 19/03/2017

DL du 19/03/2017

Grâce au Plan de revitalisation territoriale Maurienne, Filtech va se développer

Au premier trimestre 2018, l’entreprise Filtech devrait pouvoir profiter d’une extension de sa surface de production de 1 200 m². Un agrandissement vital pour la société qui fabrique des filtres à air. « Pour se maintenir, on doit déployer un nouveau procédé industriel. Mais, il nous manquait la surface », a expliqué la directrice de Filtech, Christine Lucas. Pour éviter de voir l’entreprise et ses trente salariés quitter la vallée, les élus se sont mobilisés pour trouver des solutions. La première est venue de la communauté de communes Haute Maurienne Vanoise, qui a repris le projet lancé par Terra Modana. « La communauté de communes va réaliser l’extension, pour un coût de 2 millions d’euros. Filtech sera locataire des bâtiments, le loyer servant à rembourser la somme investie par Haute Maurienne Vanoise. On souhaitait préserver un emploi local et pas saisonnier », a relevé le conseiller régional et suppléant de la députée Béatrice Santais, François Chemin. Le vice président en charge des zones économiques en Haute Maurienne Vanoise, Jérémy Tracq a rappelé que « les élus de Terra Modana étaient favorables à ce projet, nous avons été d’accord pour poursuivre ce travail. Nous espérons que les travaux pourront débuter à la fin de l’été. Le foncier devrait être terminé pour le premier trimestre 2018 ». Pour la responsable de l’entreprise, c’est une longue attente qui prend fin. « Nous avons créé une plateforme sur la surface existante pour commencer à développer des projets. Les salariés travaillent dans des conditions plus difficiles en raison de l’étroitesse des locaux. Nous avons aussi externalisé deux stocks. Nous sommes impatients d’avoir cette extension. Elle va permettre de développer les emplois (une dizaine de créations d’emplois est attendue) et d’aller sur de nouveaux projets », a détaillé Christine Lucas. Dans ce développement, l’entreprise a pu bénéficier du Plan de revitalisation territoriale Maurienne. « Cette somme de 100 000 euros est attribuée par Maurienne Expansion et les services de l’État. Elle est constituée par la subvention versée par le groupe Rio Tinto Alcan à la suite des suppressions de postes au LRF », a expliqué la directrice de Maurienne Expansion, Sylvie Verney.

Déjà dix projets aidés avec le Plan de revitalisation territoriale Maurienne

Pour le président de cette structure, Hervé Genon, « c’est une preuve que l’argent du Plan de revitalisation est bien utilisé ». Pour le président du Syndicat du Pays de Maurienne, Yves Durbet, « cette somme ne gomme pas toutes les difficultés, mais c’est une aide pour dépasser quelques obstacles. Dans la réussite de ce projet, l’implication et la ténacité des élus locaux ont été décisives ». Le sous préfet, Morgan Tanguy, a souligné que « l ’ enveloppe de 400 000 euros du Plan de revitalisation territoriale Maurienne a permis d’aider dix projets. Pour Filtech, il n’y avait que deux possibilités : soit l’entreprise se développait, soit elle partait. Je remercie l’entreprise Filtech d’avoir patienté tandis que l’on mettait tout en place ».

Agnès BRIANÇON MARJOLLET

Pour la remise du chèque de 100 000 euros, les élus, les représentants de l’État et de Maurienne expansion, ainsi que la représentante du LRF du groupe Rio-Tinto-Alcan avaient fait le déplacement dans les locaux de Filtech. Photos : Le DL/A.B.-M.

Après la remise du chèque, une visite des locaux actuels a eu lieu. Dans un an, l’extension devrait être opérationnelle.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais