AccueilRestez informésRevue de presseDL du 17/05/2021

DL du 17/05/2021

TER : des horaires encore modifiés

Jusqu’au jeudi 27 mai, les horaires sont modifiés sur la ligne TER 53, dans le sens Modane-Chambéry, pour permettre la réalisation de travaux, ainsi que nous le précisions dès le 25 avril. Trois trains, ceux au départ de Modane à 9h49, 11h55 et 13h30, sont supprimés, et remplacés par des cars, au départ, respectivement, à 9h40, 11h40 et 13h40, toujours au départ de Modane.

Ils arrivent plus tard à Chambéry (12h12 au lieu de 11h19, 14h12 au lieu de 13h14, 16h12 au lieu de 15h13).

De nouvelles modifications sont à noter pour le lundi 24 mai. Ce jour-là seulement, le train de 9h49 est rétabli, avec une toute petite modification : il marquera l’arrêt à Saint-Pierre-d’Albigny à 10h57 au lieu de 10h59. Celui de 11h55 partira de Modane avec huit minutes d’avance (11h47) et les conservera sur tout son trajet en Maurienne, il arrivera à Chambéry à 13h11 au lieu de 13h14. Celui de 13h30 partira à 13h41, mais aura quasiment rattrapé son retard dès Saint-Michel (13h56 au lieu de 13h55), puis prendra de l’avance dès Saint-Avre (14h15 au lieu de 14h22), et la conservera jusqu’à Aiguebelle (14h33 au lieu de 14h38), pour arriver à Chambéry à 15h09 au lieu de 15h13.

Du lundi 24 au jeudi 27 mai, le TER au départ de 15h49 à Modane circule, avec de légères modifications sur la fin du parcours (arrivée à Chambéry à 17h16).

Modane : Les pompiers s’exercent sur un grave accident simulé

Le centre de secours principal de Modane était mobilisé, lundi 17 mai, sur un grave accident : une voiture avait fauché un groupe de touristes à la Maison-Penchée. Retour sur cet exercice.

Il est 14 h 30, ce lundi 17 mai, à la Maison-Penchée, un site très visité à Modane. Un conducteur perd le contrôle de sa voiture, qui fauche un groupe de touristes, sur le parking. Très vite, les sapeurs-pompiers arrivent. « Mais au départ, il y a plus de victimes que de sauveteurs », précise le lieutenant Bastien Moiroud, qui a imaginé et scénarisé l’exercice avec le sergent-chef Sonia Sanchez-Stenzer et le caporal Jérémy Giai-Levra.

Il n’y a donc qu’un seul pompier par victime, au lieu de trois dans l’idéal. Il faut aller à l’essentiel, savoir écarter ceux en “état de mort apparente” pour traiter les blessés les plus graves, en attendant les médecins du Smur de l’hôpital de Saint-Jean-de-Maurienne, les renforts.

De huit, le nombre des victimes passe à onze : on découvrira, dans la Maison-Penchée elle-même, un témoin, pas blessé mais terrorisé, qui appelle à l’aide. Une jeune femme est coincée entre un mur et une poubelle, un jeune homme, qui n’a pourtant “que” deux entorses aux chevilles, hurle de douleur, alors que d’autres, bien plus touchés, râlent tout juste.

Il faut tout prévoir, de la cellule psychologique à la “DZ” pour les hélicoptères qui évacueront (dans l’idée) les victimes les plus lourdement atteintes. Et cela, au plus vite. Tester les réflexes, le recours au bon matériel, avant de tout “débriefer”. Ce coup-ci, les horribles blessures étaient “pour de faux”.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko