AccueilRestez informésRevue de presseDL du 10/06/2021

DL du 10/06/2021

Covid-19 en Savoie : masque, vaccination, fan zone... ce qu’il faut retenir des annonces du préfet

Le préfet de la Savoie, Pascal Bolot, a annoncé la limitation du port du masque à 34 communes du département de plus de 2 000 habitants mais s’inquiète que beaucoup de créneaux de vaccination ne trouvent pas preneurs.

Le port du masque est maintenu, au moins jusqu’au 30 juin, dans les communes les plus denses en termes de population, comme ici à Chambéry. Archives photo Le DL /Thierry GUILLOT

Ce mercredi 9 juin a marqué une nouvelle étape du déconfinement dans l’Hexagone. Ce cap a été franchi dans un contexte globalement favorable dans notre département. « La situation continue de s’améliorer », a indiqué le préfet de la Savoie, Pascal Bolot, lors d’une conférence de presse à Chambéry, en communiquant des chiffres encourageants.

« Le taux d’incidence (nombre de personnes testées positives à la Covid sur une semaine) est de 52 pour 1 000, ce qui est inférieur à la moyenne en Auvergne-Rhône-Alpes (66) mais aussi à l’échelle nationale (69). Le taux de positivité des tests est de 2 %, ce qui veut dire que le virus circule moins vite. »

34 communes concernées par le port du masque Une amélioration, s’inscrivant dans le temps, dont le haut fonctionnaire a tenu compte en ce qui concerne le port du masque. Il était obligatoire dans toute la Savoie depuis le 31 octobre 2020. Il ne l’est plus, à partir de ce jeudi 10 juin au matin, “que” dans 34 communes de plus de 2 000 habitants dans les agglomérations d’Aix-les-Bains, d’Albertville et de Chambéry, ainsi que dans sept villes de « densité importante » (Bourg-Saint-Maurice, Séez, Modane, Montmélian, Moûtiers, Saint-Jean-de-Maurienne et Ugine). « Dans ces communes, au moins jusqu’au 30 juin prochain, le port du masque sera obligatoire. Dans le reste du territoire, je fais appel à l’intelligence collective : son port est recommandé, il ne faut pas relâcher les gestes barrière et la vaccination reste la meilleure arme face au virus. »

Trop de créneaux de vaccination vacants Ce rappel fait écho à la baisse des réservations sur les créneaux de vaccination dans les centres Covid-19 ces derniers jours. « C’est assez significatif, alors que l’on a élargi la population qui peut se faire vacciner, à partir de 18 ans désormais », s’inquiète le préfet.

La couverture vaccinale atteint 43 % dans le département : 183 000 Savoyards ont reçu leur première dose, 90 000 la deuxième. « Sur 435 000 habitants, il reste de la marge et énormément de gens à vacciner », a insisté Pascal Bolot, qui a demandé que des créneaux plus importants soient ouverts en début et en fin de journée. « Le taux de remplissage, qui devrait être à 100 %, n’est que de 62 %. On a 30 000 doses par semaine, on ne les perd pas. Mais le niveau de réservation n’est pas correct et il y a plus de désistements. On doit se reprendre collectivement ! »

Un enjeu majeur pour atteindre une forme d’immunité collective et reprendre une vie normale. « Il y a énormément de raisons pour se protéger collectivement. On espère que l’ouverture aux jeunes de 12 à 18 ans incitera à aller se faire vacciner en famille. »

Pas de fan zone pour l’Euro de football

Le championnat d’Europe des nations de football débute ce vendredi 11 juin et se terminera le 11 juillet. Hors de leurs domiciles, les fans ne pourront pas apprécier les rencontres dans le cadre de fans zones en Savoie. « Je souhaite que les Bleus aillent le plus loin possible mais il n’y a pas de fan zone autorisée pour le moment et je n’ai pas eu de demande non plus en ce sens. L’instruction, y compris au niveau national, est de ne pas proposer d’en organiser », a précisé le préfet Pascal Bolot. Les terrasses sont cependant ouvertes à pleine jauge pour profiter du spectacle. « À six personnes par table », a rappelé le préfet. « Ceci est globalement respecté, même si on a mis quelques contraventions à cet égard. Mais on ne veut pas 400 personnes dans 30 mètres carrés, debout, en train de boire une bière et concentrées devant un écran. Et ce que je ne veux pas, et ce que je ne vais pas tolérer, ce sont les fans zones sauvages. »

En bref

Infectiologue à l’hôpital de Chambéry, le Dr Olivier Rougeaux s’inquiète des “trous d’air” sur la fréquence de la vaccination depuis que la situation s’améliore au niveau épidémiologique. « C’est incompréhensible. Qu’est-ce qui freine les gens ? », se demande-t-il, en citant la tranche d’âge des 50-59 ans, dont 40 % ne sont pas encore vaccinés. « Si on ne veut pas prendre le risque d’être embêté en octobre, cela passe par la vaccination, qui est efficace et tolérée, permet d’éviter la maladie et de la transmettre. C’est la seule solution pour nous tous. Il faudrait 80 % de taux d’immunisation pour être serein après l’été. La situation est différente de celle de 2020 : les variants sont plus transmissibles, plus agressifs et touchent plus les jeunes. Il y a les risques de Covid long. »

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko