AccueilRestez informésRevue de presseDL du 09/09/2020

DL du 09/09/2020

Modane : le pèlerinage du Charmaix a connu son affluence habituelle

Comme chaque année, le pèlerinage du Cahrmaix a rassemblé nombreux chrétiens en ce premier dimanche de septembre.

Dès 7 heures, la centaine de pèlerins marcheurs partait de l’église de Modane pour effectuer la montée, avec haltes spirituelles devant chaque oratoire, longeant le chemin ou la route vers le sanctuaire marial dont les origines remontent à 1 401. Dès cette date, les pèlerins étaient suffisamment nombreux pour que les Modanais décident de donner à leur petite vierge noire miraculeuse un lieu digne d’elle.

Dimanche 6 septembre, à 11 heures, la messe de la nativité de la Vierge était célébrée sur le grand pré aménagé à cet effet, en contrebas de la station de Val Fréjus. Les nouveaux prêtres mauriennais, le Père Geoffroy Genin, qui est affecté aux deux paroisses hautes mauriennaises, Notre-Dame du Charmaix et Notre-Dame de l’Alliance, et le Père André Ngo qui aura la charge, avec le Père Alexis Kutinu, de celles de Saint-Jean Baptiste, Saint-Michel-de-Maurienne et Sainte-Thècle de Valloire-Valmeinier, entouraient l’évêque, Mgr Ballot.

Dialogue avec les nouveaux prêtres

Les trois nouveaux prêtres affectés à la moyenne et haute Maurienne ont rencontré les chrétiens mauriennais. Le Père Geoffroy Genin, né à Feurs (42) en 1957, vient du diocèse de Lyon où il a été ordonné prêtre en 2000. En 2014, il rejoignait la Haute Tarentaise, dans un milieu montagnard où les gens sont proches malgré l’éloignement. Après un parcours professionnel riche et varié, il a été ordonné prêtre à 43 ans. Il avoue apprécier le contact humain avec les montagnards, n’hésitant pas à prendre les remontées mécaniques pour dialoguer et parfois faire la confession sur les appareils, particulièrement avec les pisteurs. Le ski et la neige sont devenus familiers au Lyonnais et les Hauts mauriennais ont bien entendu le message.

Le Père Alexis Kutinu, qui a rejoint l’équipe au Charmaix après la messe à la cathédrale, aura la charge, avec le Père André, des trois paroisses, Saint-Jean Baptiste, Saint-Michel et Sainte-Thècle. Il vient de la république Centre africaine et a déjà un parcours conséquent puisqu’il a été ordonné prêtre dans son diocèse en 1989. Il a donc déjà à son actif 31 ans de vie sacerdotale.

Représentant les trois continents (L’Asie, l’Afrique et l’Europe), tous trois seront donc au service des Mauriennais. Ils auront l’occasion, avec l’évêque, de faire plus ample connaissance avec les paroissiens au cours de diverses célébrations, samedi 12 septembre à Modane et le 20 septembre à Saint-Jean.

Rapprocher les chrétiens Au cours de la célébration, l’évêque a commenté ces divers changements, le but étant surtout, en ces périodes de confinement, de rapprocher les chrétiens entre eux. Dans son homélie, il a évoqué les relations qu’il avait avec le monde carcéral, d‘Aiton notamment, et sa joie de voir revenir vers la foi chrétienne plusieurs détenus ayant demandé ou reçu le baptême.

Enfin, il a insisté sur le devoir de chacun envers les personnes fragiles, celles âgées en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ou celles confrontées à la solitude engendrée par le Covid-19, sur la nécessité de leur rendre visite.

La messe terminée, chacun s’est réuni autour des bancs et tables pour partager le pique-nique sous le soleil. L’après-midi fut consacré au dialogue avec les nouveaux prêtres, puis à l’office des vêpres.

A 79 ans, il rentrait de son potager en voiture… avec 3 grammes d’alcool dans le sang

Le septuagénaire, déjà condamné à deux reprises pour “conduite en état alcoolique”, a été présenté ce lundi 7 septembre devant le tribunal correctionnel d’Albertville.

Le septuagénaire a été présenté devant le tribunal correctionnel d’Albertville lundi. Photo Le DL /Olivier MASSEBOEUF

Le 1er septembre 2019, en procédant au contrôle d’un véhicule de marque Mercedes, les gendarmes de Modane remarquaient aussitôt que son conducteur avait consommé de l’alcool au regard de son attitude titubante et de ses propos à peine compréhensibles.

Incapable de souffler dans l’éthylomètre, l’homme de 79 ans qui rentrait de son jardin potager était conduit à l’hôpital où la prise de sang effectuée révélait un taux d’alcool dans le sang de près de 3 g. Déjà condamné par le passé à deux reprises pour “conduite en état alcoolique”, le septuagénaire a dû répondre de son nouveau délit, ce lundi 7 septembre, devant le tribunal correctionnel d’Albertville.

« J’avais dû boire un litre de rouge » « Je rentrais de mon potager où, avec des amis, j’avais dû boire un litre de rouge. Mais à mon âge, je ne bois qu’occasionnellement de l’alcool », s’est-il brièvement exprimé. « Vous avez pris au moins conscience qu’avec un tel taux d’alcool, vous n’étiez plus en capacité de conduire », lui a indiqué la présidente, Émeline Herlet. « En presque 30 ans, je n’ai jamais eu d’accident », répondait-il tranquillement.

Dans ses réquisitions, la procureure Sandrine Checler a mis l’accent sur les antécédents du prévenu. « Heureusement que dans son état le jour du contrôle, le prévenu n’a croisé personne sur sa route. Et quand on regarde son casier judiciaire, on se rend compte que sa problématique d’alcool au volant ne date pas d’aujourd’hui. »

Pour l’avocate de la défense, Me Élodie Chomette, son client a bien pris conscience de la gravité des faits jugés. « Quand on l’a privé de son permis pendant six mois, il a bien pris conscience qu’il avait fait quelque chose de grave. Ce jour-là, cet homme de 79 ans rentrait de son jardin qui est pour lui toute sa vie. »

Le septuagénaire a été condamné à six mois de prison avec sursis assortis d’une amende de 200 euros qu’il a réglée juste après le prononcé de la décision.

Athlétisme : la reprise a sonné

Septembre signifie le mois de la rentrée ce qui est le cas pour l’Union athlétique de Maurienne (UAM). La reprise des entraînements s’est faite lundi 7 septembre, en continuant à respecter les consignes sanitaires mises en place par la Fédération française d’athlétisme : nombre limité d’athlètes, distanciation suivant l’activité, pas d’utilisation des vestiaires, pas de matériel en commun sans contrôle de l’entraîneur.

L’UAM proposera toujours les mêmes activités.

➤ Le sprint et le demi-fond, les sauts et les lancers sur le stade Joseph Gavarini, les mardis et jeudis à 18 heures.

➤ La découverte de l’athlétisme pour les jeunes à partir de 6 ans, les lundis, à Saint-Etienne-de-Cuines, à 18 heures et les mercredis à 15 heures, au stade Joseph-Gavarini à Saint-Jean. Le projet d’ouvrir des sections à Saint-Michel et à Modane reste d’actualité. Le club est toujours à la recherche d’un jeune diplômé. Il serait embauché à temps partiel, pour encadrer ces sections.

➤ La course hors stade pour tous, du débutant au confirmé, que ce soit en loisir ou en compétition, aura lieu les mardis et jeudis à 18 heures, au stade Joseph-Gavarini pour la section de Saint-Jean et au gymnase La Vanoise pour la section de Modane.

➤ La marche nordique s’adresse à un public désireux de pratiquer ou de reprendre en douceur une activité sportive qui peut être très dynamique. Les lieux de rendez-vous sont fixés à chaque séance. Quatre séances sont proposées à Saint-Jean : le lundi à 9 heures, mardi et jeudi à 18 heures et vendredi à 14 heures. À Modane deux séances sont proposées, le lundi et le vendredi à 18 heures.

L’UAM donne rendez-vous samedi 10 octobre, au stade Joseph-Gavarini, pour la Coupe d’Automne. Elle réunira les meilleurs athlètes de l’Isère, Savoie, Haute-Savoie, Drôme et Ardèche dans les différentes disciplines de l’athlétisme, les courses, les sauts et les lancers. Du beau spectacle en perspective.

Plus de renseignements sur uamaurienne.fr.

Dépistage dans les Ehpad d’Aiguebelle et Modane : les premiers résultats sont négatifs au Covid-19

Un dépistage massif a été réalisé sur tout le personnel des deux Ehpad de Modane et d’Aiguebelle suite à une suspicion de cas de Covid-19 d’un agent.

Les premiers tests se sont révélés négatifs au Covid-19. Photo Le DL/Joël Truchet

Les premiers résultats suite au dépistage de masse réalisé sur tout le personnel des deux Ehpad de Modane et d’Aiguebelle ont commencé à être connus, ce lundi, après un cas suspecté de Covid-19 chez un agent. « Plus de la moitié de cette batterie de tests sont négatifs », révèle Eric-Alban Giroux, directeur de l’hôpital de Saint-Jean-de-Maurienne, dont dépendent les deux Ehpad. Les autres résultats seront connus dans les prochains jours.

La direction de l’Ehpad “Les Belles saisons” d’Aiguebelle (Val-d’Arc), en Porte de Maurienne, a interdit les visites, tout comme les entrées et les sorties de l’établissement, depuis le vendredi 4 septembre, à cause d’un agent contrôlé positif au Covid-19. Le professionnel ne présentait pas de symptômes mais son épouse avait été testée positive. Par mesure de précaution, l’agent avait été prié de rester à son domicile en attendant le résultat du test.

Suivant le même principe de précaution, l’Ehpad de Modane demeure aussi fermé jusqu’à nouvel ordre : un agent de retour de vacances a été déclaré positif, et un de ses collègues aussi. Là aussi, ils ont été « isolés ».

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko