AccueilRestez informésRevue de presseDL du 07/11/2019

DL du 07/11/2019

Le Lyon-Turin et des éboulements perturbent l’A43 Autoroute de Maurienne : restrictions bientôt levées ?

Sur un itinéraire toujours compliqué, affecté par des chantiers qui ne la concernent pas forcément, l’A43 évolue en trois points, entre SaintJean-de-Maurienne et Modane.

A vec la fermeture de la RD 1006 entre La Praz et Le Freney, l’autoroute de Maurienne est devenue le seul itinéraire pour rejoindre le tunnel du Fréjus, et la Haute-Maurienne. Si la Société française du tunnel routier du Fréjus, concessionnaire de l’ouvrage, a ses propres travaux d’entretien à effectuer, elle doit aussi tenir compte d’événements extérieurs. Depuis plusieurs années, l’interconnexion électrique France-Italie a provoqué de multiples chantiers, et ça n’est pas fini. Mais, pour l’heure, trois autres phénomènes ont des impacts, dans le même sens, sur une vingtaine de kilomètres. 1La tête du tunnel ferroviaire Lyon-Turin Nous sommes à Saint-Julien-Montdenis. La RD 1006 a été déplacée il y a quelques semaines, c’est maintenant au tour de l’A43. Elle marque un virage supplémentaire. Sur son ancienne emprise, Tunnel euralpin Lyon-Turin fait réaliser un cadre en béton qui constituera la moitié de la “tranchée couverte” par laquelle la future ligne Lyon-Turin entrera dans le tunnel de base. Le chantier doit durer neuf mois. Ensuite, l’A43 sera rétablie dans son tracé d’origine, de façon à permettre la réalisation de la deuxième moitié de la tranchée, en 2020-2021. La dernière étape sera le rétablissement de la RD 1006. 2Le site de la coulée de boue des Sordières Le 2 juillet dernier, une coulée de boue envahissait la voie ferrée Paris-Rome, à l’amont de Saint-Michel-deMaurienne. Le flot s’est répandu sur le sens montant de l’autoroute, occasionnant une brève fermeture et un prompt rétablissement. Celui de la voie ferrée avait duré jusqu’au début du mois d’août, en partie à cause des événements de La Praz (lire plus loin). Mais depuis, des blocs en béton réduisent l’autoroute à une voie dans le sens montant, pour se protéger d’une éventuelle coulée pendant les travaux qui se poursuivent en falaise. Rien n’est certain, mais la circulation pourrait redevenir normale d’ici une dizaine de jours. Mais alors, pourquoi les trains peuvent-ils circuler ? SNCF Réseau a son propre système d’alerte. Des filets détecteurs, le long de la voie, signalent l’arrivée de matériaux, et mettent les signaux au rouge. Mais cette alerte automatique ne peut pas être transmise en temps réel au gestionnaire de l’autoroute. 3Le viaduc de Saint-André En janvier dernier, la RD 1006 est fermée entre La Praz et Le Freney. La falaise de La Praz, instable et surveillée depuis des décennies, la menace. Le Département prévient que les travaux vont durer plusieurs mois. L’A43 est placée en gratuité, pour les véhicules légers, à titre de déviation. Mais en mars, des cailloux sont retrouvés sur l’autoroute par des patrouilleurs, sur le viaduc de Saint-André. Le sens montant est fermé, le trafic mis en double sens sur le sens descendant. Un mur de conteneurs maritimes est placé sur les voies fermées pour protéger ce qu’il reste de l’axe international. Les travaux de sécurisation de la falaise avancent. La réouverture de la RD 1006 doit intervenir en début d’hiver. Les conteneurs ont été enlevés. L’A43 pourrait rouvrir normalement ce week-end.

Frédéric THIERS

Au niveau de la tête de tunnel du Lyon-Turin, l’autoroute s’offre un nouveau et provisoire virage. À gauche, le chantier Telt, sur le tracé normal. Photo Le DL/F.T

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko