AccueilRestez informésRevue de presseDL du 06/02/2020

DL du 06/02/2020

Pôle multimodal : première pierre cette année ?

En conseil communautaire mercredi, Nicole Seltzer a dévoilé les esquisses. Le calendrier est respecté, mais un doute subsiste : l’“ascenseur valléen” se fera-t-il ?

Le paysage de la gare devrait complètement changer en quelques années. Photo Le DL /F.T

A la fin du mois, assure la première adjointe, le programme chiffré de création du pôle d’échange multimodal sera présenté, ainsi que l’état des négociations entre la SNCF et l’Établissement public foncier local de la Savoie. C’est en effet l’EPFL qui est chargé, pour le compte de la Communauté de communes de Haute-Maurienne Vanoise, de cette partie délicate du dossier. La SNCF, elle, prépare l’avant-projet.

Pour les questions foncières et les travaux, « le coût prévisionnel est de 5 157 000 € », rappelle Rémi Zanatta, vice-président de la CCHMV en charge des transports. L’opération a été divisée en trois parties. La première concerne l’esplanade de la gare. L’espace réservé aux bus comprendrait trois emplacements, modulable jusqu’à sept pour les périodes les plus chargées. « Il y a des aléas », reconnaissent les élus : les cars, mesurant aujourd’hui 11,90 mètres en moyenne, ont tendance à s’allonger. Dans ce secteur, le cheminement piétons sera bien mieux organisé et vaste.

Un bâtiment voyageurs réaménagé Le bâtiment voyageurs lui-même serait beaucoup plus clair, avec des “puits de lumière” venue du toit. Réaménagé, il accueillerait un bureau de l’office de tourisme.

La deuxième phase est consacrée à la halle Sernam, avec une grosse inconnue. C’est à son extrémité est qu’est prévue la gare de départ de l’“ascenseur valléen”, la télécabine qui doit permettre d’amener les vacanciers directement vers Valfréjus et La Norma. Or, cet investissement n’est pas encore vraiment décidé, des études restent à mener pour déterminer sa viabilité économique. En attendant, la destruction de la halle Sernam pourrait être suivie d’un aménagement a minima, sous forme de parking, destiné à la clientèle du rail.

La troisième phase, côté est, suppose la destruction de bâtiments que la SNCF n’utilise plus. L’espace libéré permettrait l’installation de consignes à vélos, de dispositifs de chargement pour les vélos à assistance électrique, d’un parking banalisé de 24 places. Dernier détail, le poste de douane pourrait occuper le bâtiment du quai n° 2. Aujourd’hui, il est inoccupé, sauf par une salle d’attente qui n’ouvre que quelques jours par an.

Pour Nicole Seltzer, l’objectif reste de poser la première pierre de l’opération à la fin de l’année.

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko