AccueilRestez informésRevue de presseDL du 04/05/2020

DL du 04/05/2020

Haute Maurienne/Vanoise : découvrez les nouveautés de l’office de tourisme pour l’après Covid-19

Malgré une fin de saison hivernale anticipée, les agents de l’Office de tourisme de Haute Maurienne/Vanoise n’ont pas cessé le travail. Un temps mis à profit pour préparer l’été.

Les décors somptueux du parc de la Vanoise pourraient attirer un nouveau public cet été, avide de grands espaces. Photo archives Le DL

Pendant la période de confinement, l’office de tourisme Haute Maurienne/Vanoise a choisi de conserver l’ensemble de son personnel annuel, sans avoir recours au chômage partiel. Sur les 43 employés que compte l’OT, seuls 4 sont en arrêt pour la garde d’enfants.

Tous les autres sont en télétravail. « Il nous semblait important de poursuivre l’activité en intersaison, d’autant plus que c’était faisable techniquement », explique le président de l’OT, Laurent Poupard. Surtout, il considère qu’il aurait été « peu opportun de bénéficier du chômage partiel alors que notre activité est financée à plus de 80 % pour la communauté de communes ».

Les employés continuent donc à travailler depuis chez eux pour préparer la saison estivale, avec toutes les incertitudes qui vont avec. « On s’organise pour équiper tous les offices de tourisme en gel hydroalcoolique, masques et désinfectant. On contacte les socioprofessionnels afin de savoir ce qu’ils vont mettre en place pour faire respecter les gestes barrières », détaille Laurent Poupard.

« Les stations ont une activité estivale importante »

« Les clients vont être vigilants. Nous devons être irréprochables sur les conditions sanitaires. » Il s’attend d’ailleurs à recevoir une nouvelle clientèle, privée de voyage à l’étranger et désireuse de profiter de grands espaces. Le 14 mai, le Premier ministre réunira un Comité interministériel du tourisme pour réfléchir aux mesures à prendre dans ce secteur. Les décisions ne seront pas rendues avant la fin du mois. Si le président de l’OT ne s’inquiète pas outre mesure des réservations individuelles, il craint que ce calendrier très serré pénalise les groupes, qui réservent généralement bien en avance.

La députée de la 3e circonscription, Émilie Bonnivard, déplore elle aussi ces annonces tardives : « Je regrette que le Premier ministre ait rejeté à fin mai une décision de date de réouverture des restaurants et cafés, et plus globalement de toute la filière touristique… Fin mai pour une décision, sans date, c’est trop tard pour préparer la saison touristique d’été. Le tourisme, c’est 50 % de notre PIB à l’année. J’aurais préféré au moins qu’il donne un horizon de date, quitte à ce que celui-ci évolue en fonction de la situation sanitaire. » Elle rappelle que « les stations ont une activité estivale importante. Toute la part tourisme cycliste, qui fonctionne bien avec les étrangers, dans les vallées, est aussi compromise ».

Dans ce contexte, Laurent Poupard considère que le décalage de 15 jours des vacances d’été, proposition émise par 30 députés LR, offrirait une solution. « Ça pourrait rassurer et permettre de laisser une marge d’organisation pour les professionnels comme pour les vacanciers. »

Les principales nouveautés de l’été

La Haute Maurienne, endroit idéal pour passer ses vacances après le confinement ? C’est le pari que fait l’Office de tourisme Haute Maurienne/Vanoise, qui propose une foule de nouvelles activités pour la saison estivale.

Rando sophro et yoga du rire Une marche originale dans le vallon de Poiset emmenée par Thierry Bardagi, accompagnateur en montagne, professeur de yoga et naturopathe. L’idéal pour se ressourcer.

Dîner gastronomique chez Marius et Joséphine La Maison de Marius et Joséphine, à Val-Cenis, propose à la fois de la cuisine gastronomique et plus traditionnelle. Une évasion culinaire.

Parcours accrobranche en snowboard, monoski et ski La saison de sports d’hiver s’est achevée prématurément cette année. Mais les riders en tous genres pourront retrouver les sensations de glisse entre les arbres, sur un parcours de plus de 70 m de long.

Roller joëring a Val Fréjus La version estivale du ski joëring, pour les amateurs de ski et d’équitation.

Hydrospeed La nage en eau vive, couramment appelée hydrospeed, se pratique dans le courant des rivières. Les nageurs, équipés d’un flotteur, se propulsent à l’aide de leurs palmes. Une autre manière de découvrir l’Arc.

Espace VTT ludique de Chantelouve à Bessans Une série d’itinéraires cross-country de tous niveaux, agrémentés de modules en bois et en pierre.

Pumptrack à Aussois Après Val-Cenis et Bramans, Aussois possède désormais sa propre pumptrack, un parcours en boucle fermée avec bosses et virages modérés.

Un séjour en VTT à assistance électrique Pendant trois jours, les participants vont parcourir la Haute-Maurienne en VTT à assistance électrique (VTTAE), à la découverte du patrimoine culturel et culinaire de la Maurienne.

Transmaurienne Vanoise : un parcours en VTTAE Pour la première fois, la compétition inclura un parcours réservé aux VTTAE. L’itinéraire transfrontalier sera long de 280 km et affiche 14 000 m de dénivelé positif.

Le cheval à l’honneur, du 2 au 7 août Une semaine d’activités liées à l’équitation, avec des initiations à de nouvelles disciplines telles que le mountain trail, le roller joëring ou encore le tir à l’arc.

À situation exceptionnelle, décision exceptionnelle

Les présidents et entraîneurs des équipes mauriennaises ont pris la décision de siffler définitivement la fin de la saison avec philosophie.

L’US Modane (1er de la Poule B de D3) va retrouver le niveau supérieur, comme en 2017-2018 et 2018-2019.

■ Yves Collomb (président de l’USC Aiguebelle) « Le ballon rond, ce n’est pas le plus important dans la situation où nous sommes. Comme tout le monde, j’aurai souhaité aller au bout. C’est vrai que l’on avait des échéances pour le club et les bénévoles avec la fête des 100 ans en juillet, la labellisation et bien d’autres choses. Le parcours de l’équipe fanion est conforme à ce que nous attendions, 8e en D2 (les filles ont terminé 8e en D1 Poule unique). C’est du côté des U13 que nous sommes le plus frustrés. Ils devaient participer au championnat régional ce printemps. Ce n’est que partie remise pour cette génération talentueuse. »

■ André Tognet (président de l’AS Cuines/La Chambre/Val d’Arc) « Nous sommes déçus de ce qui arrive mais nous comprenons les dispositions prises. Le principal est de savoir quand et dans quelles conditions nous allons reprendre notre activité. Cet arrêt de la compétition permet d’assurer le maintien pour les deux équipes seniors. Beaucoup de questions se posent en espérant garder notre effectif et nous revoir très vite. Il faut prendre son mal patience. »

■ Romain Marini (entraîneur de Modane) « Au vu de la situation sanitaire, il était délicat de faire reprendre les compétitions. La décision des instances a été plus facile à entendre de notre côté. L’équipe 1 accède en D2 et la réserve se maintient en D4 après être montée l’an dernier. Une réussite qui récompense le travail des dirigeants, éducateurs, joueurs. Les deux équipes étaient encore engagées en Coupe de Savoie. Maintenant, il convient de préparer l’avenir. »

■ Frédéric Magnin (président du FC Villargondran) « Nous acceptons la décision de la FFF. L’enjeu sanitaire est plus important que l’enjeu sportif. Nous travaillons sur la saison prochaine pour espérer reprendre “normalement”. »

■ Raphaël Champey (entr. de Saint-Michel) « Je pense que c’est la solution la plus sécurisante. Sportivement, il me paraissait difficile de reprendre la compétition après un arrêt aussi long sans se mettre en danger physiquement. Difficile de respecter une équité sportive toute relative sans savoir si certains clubs sont touchés, à plus ou moins grande échelle, par ce virus. Ajoutez à cela les matchs en retard… Le calcul sous forme du quotient pour établir le classement me paraît judicieux. Nous finissons à la 5e place. Il va y avoir un gros impact financier pour les clubs. »

■Thierry Boissonnet (président de l’US St-Rémy-de-Maurienne) « Avant l’arrêt de la saison, les seniors étaient meilleurs 2e des deux poules avec le calcul du quotient. Nous attendons pour savoir s’ils accéderont à la D3. Les féminines ont fini 3e. Sur le plan sportif, la saison a été bonne. Même s’il manquera l’organisation du tournoi de sixte et les gains de la buvette lors du festival des Nuits Blanches en juillet. Le début de la saison prochaine s’annonce difficile. »

■ Thomas Billon-Pierron (président du FC Saint-Julien-Montdenis) « Avant le confinement, le onze fanion avait rattrapé ses deux matchs en retard à Brison et contre Modane. Il restait encore neuf rencontres. C’est une bonne chose d’avoir arrêté le championnat parce que rattraper tous ces matchs d’ici fin juin aurait été compliqué. L’équipe termine 6e et repartira en D4. »

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko