AccueilRestez informésRevue de presseDL du 03/08/2014

DL du 03/08/2014

Georges Jacquemmoz,80 ans : « J’ai senti que la maison bougeait »

Hier matin, la première préoccupation de Georges Jacquemmoz, 80 ans : savoir si de la boue était entrée chez lui. « J’ai un train miniature installé dans le garage et qui fait toute la longueur de la maison, j’y tiens beaucoup », explique-­t-­il. Vendredi soir, il a dû quitter la bâtisse en urgence, hélitreuillé par les CRS du secours en montagne depuis son balcon. « Il était 20 h 30, j’étais à table quand j’ai senti que ça secouait la maison, il y avait beaucoup de bruit. À la fenêtre, j’ai vu que la boue dévalait derrière la maison. » Le couple se met alors à l’abri au premier étage. « C’était un vrai torrent de boue puis, toutes les 20 secondes, on voyait une grosse vague arriver.  » Sa femme, Josette, est la première à monter dans l’hélicoptère. « Je n’ai pas eu peur, les secouristes savaient ce qu’ils faisaient. » Le couple a alors été hébergé chez sa fille. Les CRS, qui sont intervenus avec l’hélicoptère du Détachement aérien de la gendarmerie, évoquent, eux, « des conditions épouvantables  : il y avait beaucoup de pluie, ça tombait fort. L’hélitreuillage n’était pas évident entre le balcon, les impacts de foudre et la boue qui dévalait la pente. On avait de la boue jusqu’aux cuisses, c’était très difficile d’accéder aux habitations ». Au centre de formation de la Croix­-Rouge à Modane, « deux familles de vacanciers ont été accueillies pour la nuit. Elles se sont retrouvées bloquées à Modane alors qu’elles étaient sur le retour », explique le responsable Jean­-Louis Ponyanne. Au siège de l’entreprise Jacquemmoz, si les murs sont encore debout, le patron, Philippe Jacquemmoz, ne sait rien de l’état de l’intérieur. « Ce que je souhaite, c’est que l’on redémarre les ordinateurs dès lundi. On était en train de faire les payes des salariés, on ne peut pas attendre plus longtemps.  » En 1987, lors d’une crue du Saint­-Antoine, l’entreprise avait déjà été touchée. « Quand on voit la vitesse avec laquelle la coulée de boue s’est déversée, on peut être heureux qu’il n’y a pas de victime », souligne-­t-il. A.B­M.

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais