AccueilRestez informésRevue de presseDL du 03/05/2021

DL du 03/05/2021

Lyon-Turin : Émilie Bonnivard reprend Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem, candidate PS à la présidence de la Région Auvergne Rhône-Alpes, était en Savoie mercredi 28 avril. Photo Le DL/Hugo VITTOZ

La conseillère régionale (LR) Émilie Bonnivard n’a vraisemblablement pas apprécié les critiques de la candidate PS à la présidence de la Région, Najat Vallaud-Belkacem, sur l’inaction de Laurent Wauquiez au sujet du Lyon-Turin.

L’ancienne ministre de l’Éducation nationale était en visite, mercredi 28 avril, au centre d’exposition permanent du Lyon-Turin ferroviaire, à Modane. “Il est étonnant que Najat Vallaud-Belkacem se permette de donner des leçons à Laurent Wauquiez et à notre majorité régionale, quand on connaît factuellement le bilan en matière ferroviaire du Parti socialiste et des écologistes dont nous avons hérité à notre arrivée à la Région en 2015”, répond Émilie Bonnivard, dans un communiqué.

Et de poursuivre : “Notre majorité, avec Laurent Wauquiez, a multiplié par trois le budget dédié à l’investissement en faveur du ferroviaire entre 2015 et 2021 par rapport à l’ancienne majorité PS/EELV. De 909 millions d’euros en 2015, nous sommes passés à 2,74 milliards d’euros d’investissement pour améliorer le service ferroviaire pour nos habitants. Nous avons hérité, à notre arrivée, d’une situation catastrophique en raison d’un sous-investissement récurrent dans ce secteur. Plus de 830 kilomètres de lignes étaient menacés de fermeture ! Dès notre arrivée à la Région, nous avons mis en place un plan de sauvetage de ces lignes et petites lignes, de 270 millions d’euros. […] En ce qui concerne les accès au Lyon-Turin, la candidate, pourtant ancienne ministre, fait semblant de ne pas savoir qu’ils dépendent de l’État et non pas du président de Région ! On peut ne pas être d’accord en politique, mais l’honnêteté intellectuelle est la base d’un débat démocratique de qualité.”

Des horloges astronomiques pour mieux contrôler la consommation d’énergie

Pour optimiser la mise en service et l’extinction du réseau d’éclairage public, la municipalité s’apprête à acquérir 45 horloges astronomiques, comme elle s’y était engagée lors du vote du budget 2021. Leur installation est prévue au mois de juillet.

L’éclairage public de Modane sera bientôt géré par un ordinateur grâce à l’installation prochaine de 45 horloges astronomiques. Photo illustration Le DL /S.V.

Lundi 26 avril, le conseil municipal a validé sa sollicitation auprès du Syndicat départemental d’énergie de la Savoie (Sdes) pour participer à l’achat de 45 horloges astronomiques pour la ville de Modane. Elles serviront à mieux contrôler les heures de mise en service et d’extinction de l’éclairage public.

Grâce à cela, la municipalité pourrait réaliser de sérieuses économies sur sa consommation d’énergie, qui se répercuteront sur la facture finale, « entre 20 000 et 25 000 euros pour une extinction entre minuit et 5 heures du matin », prévoyait Daniel Loger, conseiller municipal délégué à la sécurité et aux biens communaux. Les 1 043 points lumineux et 45 compteurs de Modane pourront ainsi être intégralement gérés depuis un ordinateur grâce à une liaison par des antennes.

L’achat de ces 45 horloges coûtera 24 300 €, mais la municipalité peut compter sur 8 775 € d’aides de la part du Sdes (dont le maire de Modane, Jean-Claude Raffin, est vice-président). Les prochaines étapes sont l’achat puis l’installation des horloges, en juillet. Ensuite, le conseil municipal devra à nouveau délibérer pour déterminer les horaires et zones d’extinction de l’éclairage public.

Modane : une année chargée pour les agents du Parc de la Vanoise

En préambule du dernier conseil municipal d’avril, Sébastien Brégeon, chef du secteur de Modane au Parc national de la Vanoise, a présenté les actions en cours entreprises par les agents du parc.

Le Parc de la Vanoise mène une opération de sauvetage du bouquetin en envoyant une vingtaine de bêtes vers le Parc du Mercantour. Archives photo Le DL /Olivier MASSEBOEUF

« Il y a trois ou quatre ans, il y a eu une grave crise entre le Parc et son territoire », rappelait Sébastien Brégeon, chef du secteur de Modane au Parc de la Vanoise lors du dernier conseil municipal de la commune. « Des chantiers ont été mis en place par le Département pour voir comment on pourrait travailler ensemble. Maintenant, on intervient dans les conseils municipaux. »

Il a, dans un premier temps, rappelé les principales missions des agents du Parc : « Connaître et diffuser nos connaissances (faune et flore), protéger un patrimoine exceptionnel, accompagner les acteurs dans une logique de développement durable, faire connaître le patrimoine, et accueillir les visiteurs. » Sept agents travaillent sur le secteur de Modane (qui s’étend de Saint-André à Val-Cenis). Cet été, le secteur fusionnera pour devenir le secteur de Haute-Maurienne (de Saint-André à Bonneval-sur-Arc).

Le travail sur le repeuplement des bouquetins se poursuit En 2020 et en 2021, les agents du Parc de Modane envoient pas moins de 20 bouquetins vers le Parc national du Mercantour (Alpes-de-Haute-Provence et Alpes-Maritimes) pour « sauver » l’espèce. En effet, « quand le Parc a été créé, il ne restait qu’une vingtaine de bouquetins dans les Alpes », confiait Sébastien Brégeon. La semaine dernière, plusieurs bétaillères sont donc parties en direction du sud, malgré quelques problèmes techniques (« certaines flèches n’avaient pas endormi les bouquetins »). Ce travail se poursuivra cette année.

En 2020, les agents du Parc ont découvert une nouvelle aire de gypaètes barbus et ils ont mis en place un nouveau protocole pour suivre les petits oiseaux de montagne.

Quant aux problèmes avec le public pour non-respect de la réglementation, une seule procédure a été prise en 2020, sur 30 avertissements. « On travaille beaucoup avec la gendarmerie et l’Office français de la biodiversité », soulignait le chef de secteur. En termes d’accompagnement des acteurs locaux, le Parc a aidé des agriculteurs à se protéger contre le loup. Et il a également aidé les propriétaires du chalet et restaurant d’altitude L’Estiva, dans le vallon de Polset, à obtenir le label promotion touristique.

Une idée de navettes de la gare de Modane vers l’entrée du Parc Cette année, Sébastien Brégeon n’a pas caché que l’agrandissement du secteur (devenant le secteur de Haute-Maurienne) « va nous demander de l’énergie et du travail ». Le travail sur les animations en milieu scolaire va reprendre. Il leur faudra établir un planning pour les animations déjà prévues en 2021, et reprogrammer celles annulées en 2020.

Enfin, un chantier participatif sera organisé pour finir le nettoyage d’obus du secteur Polset. Au sujet de ce même secteur, le maire de Modane Jean-Claude Raffin a précisé qu’« il y a un appel à manifestation d’intérêt pour savoir si la commune est candidate, avec Villarodin-Bourget, pour améliorer l’entrée de Parc (qui est actuellement sur le secteur Orgère/Polset). »

Les élus et les agents du Parc vont également réfléchir à des navettes ou des bus qui relieraient la gare de Modane à l’entrée du Parc.

Le site internet www.votreparc.vanoise.com permet de retrouver toutes les activités du secteur.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko