AccueilRestez informésRevue de presseDL du 03/05/2016

DL du 03/05/2016

Ces communes de Maurienne font face à une importante baisse de population « Il faut songer à démolir des logements sociaux »

« On a trop de logements sociaux vides  ». L’affirmation des maires de Modane, Jean Claude Raffin et de Fourneaux, François Chemin, est à l’inverse de la pénurie que connaissent beaucoup de villes. À la frontière italienne, les deux communes ont subi de plein fouet l’ouverture des frontières et le départ de la population. Auparavant, pour accueillir les douaniers, les salariés des entreprises de transport et le personnel des services liés, l’Opac a multiplié les constructions. « Le dernier bâtiment, “Le rocher fleuri”, à Fourneaux, date de 1985. Il y avait un besoin, c’est évident. Aujourd’hui, les choses ont changé. On n’arrive plus à remplir ces logements », décrit François Chemin, également conseiller régional. Détruire des bâtiments et repenser l’aménagement des centres « Il y a cinq ans, nous étions les premières communes de France en pourcentage de vacances de logements », souligne Jean Claude Raffin. Alors que la situation n’a pas évolué, l’imminence des travaux du Lyon Turin a réactivé les idées des élus : « les bailleurs sociaux doivent réfléchir à une redensification de l’habitat, voire à la destruction de certains bâtiments  ». « Aujourd’hui, les propriétaires privés n’arrivent pas à louer leurs appartements. Avec le Lyon Turin, des subventions vont être versées à ceux qui feront des travaux pour mettre en location. Avec la concurrence des appartements de l’Opac, ils n’auront pas l’assurance de trouver des locataires. Ils ne vont pas s’investir dans ce projet », relève François Chemin. Jean Claude Raffin voit au-delà du projet ferroviaire. « Aujourd’hui, beaucoup de personnes cherchent des petites maisons. De fait, les centres bourgs, où sont implantés des immeubles, sont désertés au profit des communes limitrophes. En détruisant un bâtiment, on pourrait repenser l’aménagement et, pourquoi pas, créer des zones plus résidentielles  ». François Chemin et Jean Claude Raffin savent que leur demande peut paraître incongrue. « Dans 95 % des villes, l’Opac a des listes d’attente. Là, nous n’avons pas le même problème, mais il faut que l’on se donne les moyens de le solutionner. Pour cela, il faut que l’Opac admette qu’il peut détruire son patrimoine  », précise François Chemin. Pour Jean Claude Raffin, la donnée est simple : « si on ne le fait pas avec le grand chantier, on ne le fera jamais  ». Agnès BRIANÇON MARJOLLET

Opac : « La question de l’impact du chantier se pose »

Pour le directeur général de l’Opac de la Savoie, Charles Vinit, « beaucoup de questions se posent, notamment celles liées au chantier du Lyon Turin. Quel sera son impact sur la population ? Où la base de vie sera installée ? Aujourd’hui, on sait que, sauf miracle lié au chantier, il n’y aura pas de hausse de population. À la fin du chantier, quand tout se sera stabilisé, il faudra songer à la déconstruction car il est évident que ces logements vides n’auront plus d’intérêt. Mais, il ne faut pas oublier que la déconstruction a un coût ». Il estime cependant que « le chantier est l’occasion pour les communes de revoir la répartition de logements. Aujourd’hui, notre patrimoine ne se remplit plus, faute de clientèle. Il faut aller la chercher en proposant des logements adaptés à une population vieillissante, comme cela se fait à Saint Michel. C’est aussi notre mission et cela contribue à redynamiser les centres villes  ».

François Chemin et Jean-Claude Raffin devant le dernier bâtiment construit, “Le rocher fleuri”, à Fourneaux.

L’INFO EN + MODANE

5 633 habitants en 1968. 3 299 habitants en 2013. 464 logements gérés par l’Opac, dont 170 vides. Les bâtiments du secteur de la Citadelles, représentant 32 logements, ont été murés.

FOURNEAUX

1 793 habitants en 1968. 668 habitants en 2013. 79 logements gérés par l’Opac, dont 40 vides. Dans le plus récent, “Le rocher fleuri”, seules deux montées sont occupées sur les sept.

CANTON DE MODANE

600 logements sont gérés par l’Opac de la Savoie.

Tennis : les équipes messieurs et dames se sont imposées Ce week-end, le tennis club organisait des rencontres en tournoi par équipe, à Modane. Malgré des conditions météo un peu compliquées, les deux équipes ont reçu des équipes à domicile. Samedi, l’équipe messieurs a gagné 3/2 contre l’équipe de Saint-Alban-Leysse. Et dimanche, l’équipe dames a gagné 3/2 contre l’équipe de Saint-Pierre-d’Albigny Pour information, le tournoi du Tennis club Modane se déroulera du 21 mai au 5 juin.

La chorale “Le petit bonheur” a chanté pour les résidents de l’Ehpad Ce vendredi, quelques choristes de la chorale “Le petit bonheur” de Modane ont donné de la voix pour le bonheur des résidents de l’Ehpad de Saint-Jean-de-Maurienne. Parmi eux, plusieurs ont fredonné avec les choristes lors d’un pot-pourri de chansons populaires. Cette rencontre s’inscrit dans la démarche que propose le Secours catholique pour ses 70 ans et qui se traduira, pour la Maurienne, par une marche festive, ouverte à tous, le samedi 21 mai à Modane et dont le thème est “un autre regard”.

Job d’été : il faut postuler avant le 15 mai

La commune de Modane recrute des étudiants pour assurer la charge de travail et les activités de l’été. Âge minimum requis : 17 ans. Les candidatures et CV, ainsi que la fiche de renseignements à télécharger sur le site internet de la mairie (www.modane.fr), sont à adresser à : Monsieur le maire de Modane, place de l’Hôtel de Ville, 73 500 Modane, avant le 15 mai.

 Haut de page

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko