AccueilRestez informésRevue de presseDL du 03/02/2019

DL du 03/02/2019

30 mois de prison ferme : Il transportait de la cocaïne, scotchée sur son corps

Le 27 janvier dernier, à la gare de Modane, l’attention des douaniers, en opération de contrôle dans le TGV Paris- Milan, était attirée par l’attitude suspecte d’un passager. Une palpation effectuée sur lui mettait en évidence au niveau de ses jambes la présence anormale d’objets dissimulés sous son pantalon. L’homme de nationalité espagnole qui se devait se rendre à Turin avait scotché autour de ses mollets et de ses cuisses quatre paquets contenant deux kg de cocaïne pure à 80 %. Il venait juste de purger six ans de prison en Afrique du Sud Dans ses premières auditions, le passeur déclarait spontanément s’être procuré la drogue auprès de trafiquants rencontrés à São Paulo, au Brésil. Mais le plus surprenant est que ce dernier venait de sortir en décembre dernier d’une prison d’Afrique du Sud où il avait purgé six années de prison après avoir été interpellé avec trois kg de cocaïne. Jugé jeudi en comparution immédiate par le tribunal correctionnel d’Albertville, Jésus Lopez-Sanchez, 45 ans, a confirmé son rôle de passeur pour lequel il devait toucher 8 000 €. « J’ai transporté cette cocaïne pour subvenir à mes besoins mais pas pour m’enrichir. Ce sont des trafiquants que j’ai rencontrés par hasard au Brésil qui m’ont proposé ce sale travail et aujourd’hui je m’en excuse auprès de la justice française  ». La présidente Michelle Raffin s’étonnait : « Difficile de croire qu’on puisse confier une marchandise d’une telle valeur à une personne qu’on a juste croisée dans la rue ». Dans ses réquisitions, la procureure Sophie Mauboussin a particulièrement insisté sur la pureté de la drogue saisie. « Les policiers qui ont demandé l’analyse de cette cocaïne n’ont pas hésité à parler d’une qualité exceptionnelle. Nul doute qu’avec une drogue d’une telle pureté, le prévenu a été en contact avec une filière directe bien loin de notre pays ». Défendu par Me Sylvie Morardet- Vallet, laquelle a mis en avant la détresse sociale de son client et son rôle de “mule”, celui-ci a été condamné à 30 mois de prison ferme ainsi qu’à une amende douanière de 80 000 €. Le tribunal a prononcé à son encontre une interdiction définitive du territoire français. O. M.

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais
  • Acces à la webcam - JPEG - 242.5 ko