RESTEZ INFORMÉS

AccueilRestez informésAgendaConférence Muséobar

Conférence Muséobar

Le 20/10/2016
Heure : 20 heures
Lieu : Muséobar

En 2010, l’association Tsambra Francoprovensal a organisé une marche francoprovençale afin de démontrer la vitalité d’une langue parfois oubliée mais aussi de découvrir les perspectives linguistiques et culturelles que nous réserve l’avenir au sein de l’Europe.

En complément de l’exposition des photos de cette marche, déjà en place à la Maison Cantonale de Modane, Marco Rey -de Giagglione- propose la projection du film de cette randonnée linguistique et une discussion sur le franco provençal :

Jeudi 20 octobre à 20h au Museobar (entrée libre)

Exposition photographique sur Lou tsamin francoprovensal pensée par Marco Rey

Avec des photos de Carlo Ravetto

Au cours de l’été 2010, un groupe de marcheurs a parcouru l’itinéraire exigeant tracé par l’association Tsambra Francoprovensal afin de faire un état des lieux de la langue francoprovençale, également appelée arpitan.

Ont participé de bout en bout à cette aventure une guide, une linguiste, une documentariste, une experte en communication et un photographe, que de nombreuses autres personnes ont rejoint ponctuellement tout au long des différentes étapes de l’itinéraire.

Cette marche a permis de constituer une vaste documentation sur les multiples variantes linguistiques, le patrimoine, les traditions culturelles et la vie quotidienne des régions parcourues. En outre, elle a été couverte en direct par des chaînes de télévision et de radio. Puis, elle a fait l’objet d’un livre, d’un documentaire et de la présente exposition photographique. C’est devenu une véritable opération de communication !

Aux mois de juin et juillet 2010, les marcheurs se sont élancés depuis Suse sur un circuit de 28 jours. Ils ont évolué autour du toit de l’Europe, sont passés par de célèbres cols alpins et ont découvert de belles villes, comme Annecy, l’ancienne capitale du duché de Savoie, Genève et Lausanne, véritable carrefour du continent européen.

Partis de Suse, les marcheurs ont grimpé jusqu’au magnifique col du Mont-Cenis avant de descendre vers Val d’Isère et de traverser la Haute-Savoie. Après plusieurs jours de moyenne montagne, ils se sont arrêtés à Annecy, puis à Genève au bord du lac Léman qu’ils ont traversé en bateau pour rejoindre Lausanne. Ils ont ensuite parcouru le Valais suisse, se rapprochant lentement mais sûrement du Mont-Blanc. Ils sont rentrés en Italie par le Grand col Ferret, d’où ils ont pu rejoindre Courmayeur. Après une halte à Aoste, ils se sont aventurés au cœur du parc du Grand Paradis, qui s’étend de Pont, un hameau de Valsavaranche, au col du Nivolet, puis à la vallée de l’Orco. Ils ont ensuite suivi le parcours de la Grande traversée des Alpes en Italie depuis Ceresole Reale, commune toute proche des trois vallées de Lanzo (val Grande, val d’Ala, vallée de Viù) avant de revenir à Suse pour terminer leur circuit.

Cette marche francoprovençale avait pour but de démontrer la vitalité d’une langue parfois oubliée mais aussi de découvrir les perspectives linguistiques et culturelles que nous réserve l’avenir au sein de l’Europe.

Restez informés

Informations pratiques

  • Plan de la ville
    Plan de la ville
  • Valfréjus
    Valfréjus
  • Urgence et pratique
    Urgence et pratique
  • Annuaires
    Annuaires
  • Transports
    Transports
  • Location de salles / matériel
    Location de salles / matériel
  • Marchés
    Marchés
  • Nouveaux Modanais
    Nouveaux Modanais